Molecular Forecaster poursuit sa quête pour accélérer la découverte de médicaments grâce à deux nouveaux partenariats public-privé

La société et ses partenaires ont obtenu un million de dollars canadiens pour appliquer et améliorer le logiciel de conception virtuelle de médicaments de MFI à l'appui de la recherche préclinique ciblant les bactéries résistantes aux antibiotiques et la maladie du foie gras non alcoolique

Montreal, Quebec--(Newsfile Corp. - 28 septembre 2021) - Molecular Forecaster Inc. (MFI) est heureuse d'annoncer qu'elle a obtenu un financement pour poursuivre le développement de son logiciel de conception de médicaments basé sur la structure, offrir ses services de recherche et s'étendre à de nouvelles cibles médicamenteuses. Le financement soutient l'optimisation des algorithmes exclusifs de la société et permettra à MFI et à ses partenaires d'accélérer la conception de petites molécules contre des cibles biologiques liées à diverses maladies, notamment les récepteurs couplés aux protéines G, les métalloenzymes, les facteurs de transcription et les acides nucléiques.

En tant qu'organisme de recherche sous contrat (CRO) spécialisé dans la découverte de médicaments par des méthodes informatiques, MFI possède une expertise dans la découverte de médicaments, la mécanique quantique, la dynamique moléculaire, la chimio-informatique et l'intelligence artificielle. Cela signifie que MFI peut offrir à ses clients - dont beaucoup sont de petites sociétés de biotechnologie axées sur des domaines de recherche qui ne reçoivent pas beaucoup d'attention - une synthèse unique de science, de logiciels et de service pour accélérer leur processus de découverte de médicaments à un stade précoce.

« La COVID a, à bien des égards, normalisé une approche de la découverte de médicaments que MFI a adoptée depuis son lancement en 2010 : trouver des moyens de faire le plus grand bien en un minimum de temps avec les meilleurs outils disponibles », déclare Josh Pottel, président et directeur général de MFI. « Nous constatons une demande toujours croissante pour accélérer la découverte de médicaments à l'aide d'approches informatiques. Nous pensons que la combinaison de notre connaissance du domaine et de notre expérience de la recherche positionne MFI comme un partenaire de choix pour les petites et moyennes entreprises de biotechnologie qui cherchent à réduire leurs coûts de recherche préclinique, à étendre leurs capacités et à améliorer leurs taux de réussite. »

Dans le cadre du Programme d'intégration de la génomique de Génome Québec, le partenariat public-privé de MFI avec le laboratoire de génomique de la Professeure McKeague et le laboratoire de structure, fonction et dynamique du professeur Mittermaier de l'Université McGill a obtenu 400 000 $ pour un projet de deux ans visant à développer un pipeline de conception rationnelle et de criblage in vitro pour découvrir de nouvelles classes d'antibiotiques ciblant l'acide ribonucléique (ARN). La résistance bactérienne aux antibiotiques est une menace importante pour la santé publique dans le monde entier et, jusqu'à présent, la capacité à développer de nouvelles thérapies en réponse à cette résistance a été limitée en partie à cause du manque d'options logicielles pour accélérer leur découverte. MFI prévoit que le logiciel développé dans le cadre de ce projet pourra être utilisé pour développer des médicaments contre un large éventail de bactéries ainsi que d'autres thérapies qui interagissent avec l'ARN.

« Nous avons désespérément besoin d'outils informatiques pour modéliser l'ARN et cribler les molécules qui agissent sur l'ARN, c'est ce qui rend ce projet avec MFI si passionnant », déclare Maureen McKeague, professeure adjoint de pharmacologie et de chimie à McGill. « Nous espérons prouver l'efficacité du logiciel de MFI dans la découverte de médicaments ciblant l'ARN, tout en évaluant les petites molécules trouvées comme antibiotiques potentiels ciblant les riboswitches. »

Avec le soutien du consortium de recherche biopharmaceutique CQDM, MFI a également obtenu un investissement pour un projet en partenariat avec AR Métabolique Inc. - une société de biotechnologie en démarrage qui développe des thérapies pour la maladie du foie gras non alcoolique (NAFLD) et la stéatohépatite non alcoolique (NASH) - et l'Institut Lady Davis (ILD) de recherches médicales à l'Hôpital général juif (HGJ). Le projet de trois ans est visant à développer un programme de conception rationnelle et de criblage in vitro ciblant une protéine clé impliquée dans le métabolisme des sucres et des graisses.

« Habituellement, la découverte de nouveaux médicaments se fait par le criblage de bibliothèques de composés. Mais le criblage de bibliothèques exige beaucoup de temps et de ressources », explique Laurent Amar, PDG d'AR Métabolique. « Avec MFI, nous pouvons utiliser un logiciel faisant appel à l'intelligence artificielle pour identifier de nouvelles interactions entre les molécules et les cibles - une approche innovante qui nous aide à accélérer nos efforts pour trouver un remède aux problèmes de santé qui touchent près d'un quart de la population mondiale. »

La subvention de 600 000 $ accordée à ce projet comprend 300 000 $ provenant du ministère de l'Économie et de l'Innovation du Québec via son mandataire Investissement Québec.

« Grâce à son expertise en intelligence artificielle et en quantique, le Québec possède les atouts nécessaires pour pousser la recherche de nouveaux médicaments encore plus loin. Afin de devenir des leaders mondiaux en sciences de la vie, nous devons continuer de miser sur nos secteurs de pointe et sur la créativité de nos chercheurs », mentionne Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre responsable du Développement économique régional.

###

Molecular Forecaster Inc. (MFI) est une société de chimie computationnelle spécialisée dans la découverte de médicaments, la mécanique quantique, la dynamique moléculaire, la chimio-informatique et l'intelligence artificielle. Proposant ses propres logiciels, des algorithmes et des services de recherche sous contrat de premier plan, MFI travaille avec des organisations qui cherchent à accélérer la découverte préclinique de médicaments, qu'il s'agisse de jeunes entreprises de biotechnologie ou de sociétés pharmaceutiques établies. Fondée en 2010, MFI est issue de la recherche à l'Université McGill et fait aujourd'hui partie du programme Accélération Québec au sein du Centre de Bioinnovations adMare à Montréal, Canada.

 

Contact média
Megan Helmer
Puzzlewood Communication Inc.
1.604.240.5223
megan@puzzlewood.ca

Contact pour le développement des affaires
Geoffrey Crampton
Molecular Forecaster Inc.
1.514-265-4363
geoff.crampton@molecularforecaster.com

 

To view the source version of this press release, please visit https://www.newsfilecorp.com/release/97803

info