IAMGOLD publie ses résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2020; 348 millions $ en flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation

Les flux de trésorerie disponibles provenant des sites d'exploitation en hausse de 280 % de l'exercice par rapport à l'autre ; début de la construction de Côté Gold ; les travaux importants de terrassement en avance sur le calendrier

Toutes les valeurs monétaires sont exprimées en dollars américains, sauf indication contraire.
Pour plus d'informations, consultez le rapport de gestion et les états financiers consolidés audités pour l'exercice terminé le 31 décembre 2020.

Toronto, Ontario - (Newsfile Corp.- 17 février 2021) - IAMGOLD Corporation (TSX: IMG) (NYSE: IAG) (« IAMGOLD » ou la « Société ») présente ses résultats financiers consolidés et ses résultats d'exploitation du quatrième trimestre et de l'exercice terminé le 31 décembre 2020.

« Les efforts d'IAMGOLD pour faire progresser sa plateforme de croissance de premier plan dans l'industrie ont fait un important pas en avant en 2020, grâce au commencement de la construction du projet Côté Gold, au Canada, appuyé par la robustesse des prix de l'or et près de 1,5 milliard $ en liquidités à la fin de l'exercice. Comme il a été annoncé le 19 janvier 2021, IAMGOLD a atteint ses prévisions de production et de coûts mis à jour, a généré 347,6 millions $ en flux de trésorerie provenant des exploitations et a produit 653 000 onces d'or, qui ont généré 223,2 millions $ en flux de trésorerie disponible », a indiqué Gordon Stothart, président et chef de la direction d'IAMGOLD.

« En 2021 nous nous attendons à produire entre 630 000 et 700 000 onces d'or, tout en faisant progresser notre plateforme de croissance en Amérique du Nord au moyen des importants travaux de terrassement en cours à Côté Gold, qui sont en avance sur le calendrier, des travaux d'infrastructure en cours en vue d'atténuer les risques à Boto, en Afrique de l'Ouest, et de l'apport en minerai provenant de Saramacca à la mine Rosebel en Amérique du Sud. À tous nos sites à l'échelle mondiale, nous demeurons engagés à atteindre des normes élevées en matière de pratiques environnementales, sociales et de gouvernance parallèlement à notre vision Zéro Incident® créée en 2007. Nos efforts ont été reconnus par un certain nombre d'organismes de recherche, entre autres Vigeo Eiris, membre du groupe de Moody's, MSCI, et Bloomberg GEI. Nous demeurons également résolus à assurer la santé et la sécurité de nos employés et de nos communautés hôtes de façon proactive en mettant en place de nombreuses initiatives, surtout dans le contexte de la pandémie mondiale de la COVID-19. Nous avons d'ailleurs obtenu un taux JART3 de 0,46 en 2020, soit une amélioration de 10 % d'un exercice à l'autre. »

FAITS SAILLANTS DE L'EXERCICE COMPLET 2020

  • La production aurifère attribuable provenant des activités poursuivies se chiffrait à 653 000 onces à un coût des ventes1 par once de 1 057 $, un total des coûts décaissés2 par once produite de 984 $ et des coûts de maintien tout inclus2 par once vendue de 1 232 $.
  • Les ventes d'or attribuables provenant des activités poursuivies totalisaient 646 000 onces.
  • Les produits totalisaient 1 241,7 millions $ et représentaient un prix moyen réalisé de l'or de 1 778 $ par once vendue.
  • Le profit brut de 250,3 millions $ était en hausse de 180,7 millions $ ou de 260 % par rapport à l'exercice précédent.
  • Le profit net provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres s'élevait à 38,5 millions $ (0,08 $ par action).
  • Le profit net rajusté provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres2 atteignait 87,7 millions $ (0,19 $ par action2).
  • La trésorerie nette provenant des activités d'exploitation s'élevait à 347,6 millions $, soit une diminution de 4 % par rapport à l'exercice précédent.
  • La trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement2 s'élevait à 368,1 millions $ et correspondait à l'exercice précédent.
  • Le flux de trésorerie disponible provenant des sites d'exploitation minière2 s'élevait à 223,2 millions $, soit une augmentation de 280 % par rapport à l'exercice précédent.
  • Liquidités - IAMGOLD conserve de bonnes liquidités grâce à la trésorerie, aux équivalents de trésorerie, aux placements à court terme et à la trésorerie affectée qui ont augmenté de 121,3 millions $ par rapport à l'exercice précédent pour se chiffrer à 986,1 millions $ au 31 décembre 2020. Aux termes de la facilité de crédit, 498,3 millions $ étaient disponibles à la fin de l'exercice.
  • Santé et sécurité - En 2020, les statistiques générales d'IAMGOLD montraient une amélioration de 10 % du taux de fréquence JART3 (jours d'absence, restrictions, transferts) et de 23 % du taux de fréquence TIE (total d'incidents enregistrables). Grâce à différents programmes, IAMGOLD continue de promouvoir un milieu de travail sécuritaire.
  • Activités en ESG - IAMGOLD est résolue à observer des normes élevées en matière de pratiques environnementales, sociales et de gouvernance, et cet engagement se reflète dans la mise en œuvre du cadre Vers le développement durable de l'Association minière du Canada et des Principes permettant une exploitation minière aurifère responsable du World Gold Council. IAMGOLD a contribué plus de 1,5 million $ à des efforts pour lutter contre la COVID-19 dans ses pays hôtes et a achevé la phase 1 du projet Triangle d'eau, un partenariat public-privé dont la mission est d'approvisionner 60 000 personnes au Burkina Faso en eau potable. Elle a également créé le Suriname Community Fund comportant un financement initial de 2,5 millions $ pour venir en aide aux projets locaux admissibles.
  • Projets de croissance - Les projets de croissance d'IAMGOLD se poursuivent, notamment le commencement en avance des importants travaux de terrassement au projet Côté Gold et l'agrandissement du camp. Un programme de forage de délimitation à la zone Gosselin, située à 1,5 kilomètre de Côté Gold, est en cours pour étayer la réalisation d'une première estimation des ressources attendue au second semestre de 2021. IAMGOLD poursuit ses activités d'atténuation des risques au projet Boto, au Sénégal, en faisant progresser l'ingénierie, en construisant l'infrastructure d'accès au site et en faisant avancer les programmes environnementaux et sociaux pour soutenir la mise en valeur du projet.
  • Opérations non stratégiques - Le 30 décembre 2020, IAMGOLD et son partenaire en coentreprise, AngloGold Ashanti Limited (« AGA »), ont conclu une entente pour vendre leurs participations conjointes dans la Société d'Exploitation des Mines d'Or de Sadiola S.A. (« Sadiola ») à Allied Gold Corp (« Allied Gold »). À la clôture, IAMGOLD et AGA ont chacune reçu 25,0 millions $. De plus, le 4 janvier 2021, IAMGOLD et AGA ont chacune reçu une contrepartie supplémentaire convenue de 1,8 million $. IAMGOLD et AGA conservent le droit à une contrepartie reportée de 12,5 millions $ chacune à la production des 250 000 premières onces provenant du projet des sulfures de Sadiola (« PSS »), 12,5 millions $ chacune à la production de 250 000 onces supplémentaires provenant du PSS et 1,25 million $ chacune si Sadiola obtient gain de cause à l'issue du litige en cours devant les tribunaux maliens.
  • Opérations non stratégiques - Le 12 janvier 2021, IAMGOLD a conclu une entente visant la vente d'un portefeuille de redevances à Triple Flag Precious Metals Corp. pour une somme allant jusqu'à 47,6 millions $. Le portefeuille de redevances comprend jusqu'à 39 redevances sur des propriétés de prospection et de mise en valeur non stratégiques. L'opération n'a pas encore été réalisée et est assujettie aux modalités de clôture courantes, à une clause de valeur minimale et, dans certaines circonstances, à des droits de premier refus. L'opération devrait être clôturée au cours du premier trimestre de 2021.

PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE

  • La production d'or attribuable provenant des activités poursuivies s'élevait à 653 000 onces, soit une baisse de 57 000 onces par rapport à l'exercice précédent, conformément aux prévisions mises à jour. La production aurifère attribuable provenant des activités poursuivies au quatrième trimestre s'élevait à 169 000 onces, soit une baisse de 10 000 onces par rapport à la même période de l'exercice précédent, et une hausse de 10 000 onces par rapport au troisième trimestre.
  • Les ventes d'or attribuables provenant des activités poursuivies s'élevaient à 646 000 onces, soit une diminution de 61 000 onces par rapport à l'exercice précédent. Les ventes d'or attribuables provenant des activités poursuivies au quatrième trimestre s'élevaient à 172 000 onces, soit une baisse de 12 000 onces par rapport à la même période de l'exercice précédent, et en hausse de 10 000 onces par rapport au troisième trimestre.
  • Le coût des ventes1 provenant des activités poursuivies s'élevait à 1 057 $ par once, soit une hausse de 11 % par rapport à l'exercice précédent. Le coût des ventes1 provenant des activités poursuivies pendant le quatrième trimestre totalisant 1 045 $ par once était en hausse de 15 % par rapport à la même période de l'exercice précédent et en baisse de 5 % par rapport au troisième trimestre.
  • Les coûts de maintien tout inclus2 provenant des activités poursuivies s'élevaient à 1 232 $ par once vendue, soit une augmentation de 8 % par rapport à l'exercice précédent, et se situaient sous les prévisions mises à jour. Les coûts de maintien tout inclus2 provenant des activités poursuivies au quatrième trimestre se chiffraient à 1 294 $ par once, soit une hausse de 10 % par rapport à la même période de l'exercice précédent et une hausse de 7 % par rapport au troisième trimestre.
  • Le total des coûts décaissés2 provenant des activités poursuivies s'élevait à 984 $ par once produite, soit une hausse de 8 % par rapport à l'exercice précédent. Le total des coûts décaissés2 provenant des activités poursuivies au quatrième trimestre se chiffrait à 998 $ par once, soit une hausse de 6 % par rapport à la même période de l'exercice précédent, et une diminution de 1 % par rapport au troisième trimestre.
  • La marge sur l'or2 provenant des activités poursuivies s'élevait à 794 $ par once, soit une hausse de 304 $ par once par rapport à l'exercice précédent. La marge sur l'or2 provenant des activités poursuivies au quatrième trimestre totalisait 867 $ par once, soit une augmentation de 331 $ par once par rapport à la même période de l'exercice précédent et une diminution de 35 $ par once par rapport au troisième trimestre.
  • Les coûts en immobilisations totalisaient 292,7 millions $ et étaient inférieurs aux prévisions de 315,0 millions $.

RÉSULTATS FINANCIERS

  • Les produits se chiffraient à 1 241,7 millions $, soit une hausse de 176,4 millions $ ou de 17 % comparativement à l'exercice précédent. Les produits au quatrième trimestre totalisaient 347,5 millions $, soit une hausse de 54,1 millions $ ou de 18 % par rapport à la même période de l'exercice précédent et une hausse de 12,4 millions $ par rapport au troisième trimestre. Ces chiffres tiennent compte d'un prix moyen réalisé de 1 865 $ par once.
  • Le profit brut de 250,3 millions $ était en hausse de 180,7 millions $ ou de 260 % par rapport à l'exercice précédent. Le profit brut pour le quatrième trimestre s'élevait à 84,0 millions $, soit une hausse de 42,9 millions $ ou 104 % par rapport à la même période de l'exercice précédent et une hausse de 5,9 millions $ comparativement au troisième trimestre.
  • Le profit net provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres s'élevait à 38,5 millions $ (0,08 $ par action), comparativement à une perte nette provenant des activités poursuivies de 373,3 millions $ (0,80 $ par action) à l'exercice précédent. Le profit net provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres au quatrième trimestre atteignait 59,0 millions $ (0,12 $ par action), comparativement à une perte nette provenant des activités poursuivies de 303,8 millions $ (0,65 $ par action) à la même période de l'exercice précédent et à une perte nette provenant des activités poursuivies de 11,6 millions $ (0,02 $ par action) au troisième trimestre. Le profit net au quatrième trimestre et pour l'exercice 2020 comprenait la reprise d'une perte de valeur imputée à la mine Essakane (45,8 millions $). Les pertes nettes au quatrième trimestre et de l'exercice 2019 comprenaient une perte de valeur imputable à la mine Westwood (395,0 millions $), qui a été en partie contrebalancée par une reprise de perte de valeur attribuable à la mine Essakane (122,0 millions $).
  • Le profit net rajusté provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres2 atteignait 87,7 millions $ (0,19 $ par action2), comparativement à une perte nette provenant des activités poursuivies2 de 30,0 millions $ (0,06 $ par action2) à l'exercice précédent. Le profit net rajusté provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres2 au quatrième trimestre s'élevait à 19,1 millions $ (0,04 $ par action2), comparativement à une perte nette rajustée provenant des activités poursuivies2 de 3,8 millions $ (0,01 $ par action2) à la même période de l'exercice précédent et à un profit net rajusté provenant des activités poursuivies2 de 52,1 millions $ (0,11 $ par action2) au troisième trimestre. Le profit net rajusté provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres2 au quatrième trimestre de 0,04 $ par action a principalement subi l'incidence du retrait des recouvrements d'impôts différés occasionnés exclusivement par les fluctuations de change, des frais généraux et administratifs plus élevés liés aux prestations de retraites des cadres et des charges d'amortissement supérieures.
  • La trésorerie nette provenant des activités d'exploitation s'élevait à 347,6 millions $, soit une baisse de 15,4 millions $ par rapport à l'exercice précédent. La trésorerie nette provenant des activités d'exploitation au quatrième trimestre totalisait 128,7 millions $, soit une baisse de 133,8 millions $ par rapport à la même période de l'exercice précédent, et une hausse de 23,6 millions $, de 56,3 millions $ et de 84,7 millions $ respectivement au troisième, au deuxième et au premier trimestres.
  • La trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement2 s'élevait à 368,1 millions $, soit une hausse de 0,6 million $ par rapport à l'exercice précédent. La trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement2 au quatrième trimestre se chiffrait à 108,0 millions $, soit une baisse de 118,2 millions $ par rapport à la même période de l'exercice précédent et une diminution de 0,4 million $ comparativement au troisième trimestre.
  • Le flux de trésorerie disponible provenant des sites d'exploitation minière2 s'élevait à 223,2 millions $, soit une hausse de 164,5 millions $ par rapport à l'exercice précédent. Le flux de trésorerie disponible provenant des sites d'exploitation minière2 au quatrième trimestre totalisait 77,7 millions $, soit une hausse de 22,6 millions $ par rapport à la même période de l'exercice précédent, et une baisse de 2,3 millions $ comparativement au troisième trimestre.
  • La trésorerie, les équivalents de trésorerie, les placements à court terme et la trésorerie affectée totalisaient 986,1 millions $ au 31 décembre 2020. La trésorerie et les équivalents de trésorerie se chiffraient à 941,5 millions $ ; les placements à court terme, à 6,0 millions $ ; la trésorerie affectée, à 38,6 millions $. Aux termes de la facilité de crédit, 498,3 millions $ étaient disponibles.

PANDÉMIE MONDIALE DE LA COVID-19

  • La pandémie mondiale de la COVID-19 continue d'évoluer et de nécessiter l'imposition de restrictions sur les déplacements des gens et des biens, de mesures de distanciation physique, de restrictions sur les rassemblements et des exigences de quarantaine et le retraçage des contacts. IAMGOLD surveille étroitement la situation et prend les mesures qui s'imposent pour gérer les effets de la pandémie liée à la COVID-19 sur ses activités d'exploitation, ses projets de mise en valeur et ses activités de prospection. IAMGOLD gère les difficultés financières et opérationnelles engendrées par la COVID-19 tout en répondant rapidement aux besoins de ses employés et des communautés où elle exerce ses activités. IAMGOLD travaille étroitement avec les gouvernements locaux et nationaux ainsi que les communautés à limiter l'incidence de la pandémie de la COVID-19 sur ses gens et ses affaires et à appuyer les efforts locaux de gestion de la pandémie.
  • IAMGOLD a pris de nombreuses mesures dans toutes ses exploitations et ses bureaux pour protéger la santé et la sécurité des employés, des entrepreneurs et des communautés locales contre la pandémie de la COVID-19. Ces mesures comprennent la mise en place de mesures sanitaires recommandées par les autorités de la santé et de protocoles de prévention de la COVID-19. Les protocoles visent à maîtriser les risques notamment en limitant l'accès aux sites aux employés, aux entrepreneurs et aux livraisons de matériel et de fournitures seulement, ainsi qu'en mettant en œuvre un processus de dépistage (l'utilisation de laboratoires externes aux fins des tests PCR, l'acquisition de tests antigéniques et l'utilisation de caméras thermiques pour vérifier la température des personnes avant l'entrée aux sites), en appliquant la distanciation physique, en utilisant de l'équipement de protection individuelle, en ajoutant des autobus pour le transport et en augmentant le personnel médical sur le site.

DÉVELOPPEMENTS STRATÉGIQUES

La stratégie transformationnelle d'IAMGOLD repose sur la réalisation du projet Côté Gold à faibles coûts d'exploitation, l'atténuation des risques au projet Boto, l'optimisation des exploitations existantes et le maintien des investissements dans l'éventail de projets de prospection primaire et à proximité des mines d'IAMGOLD. Ces éléments stratégiques, combinés à la stratégie de conserver un fort état de la situation financière et d'obtenir des couvertures sur les coûts d'intrants et une portion de la production d'or pendant la construction du projet Côté Gold, le cas échéant, permettraient, croit la direction, de placer IAMGOLD en bonne position pour offrir un rendement supérieur à ses actionnaires.

Résultats financiers

  • Le 30 décembre 2020, IAMGOLD et son partenaire en coentreprise, AngloGold Ashanti Limited (« AGA »), ont conclu une entente pour vendre leurs participations conjointes dans la Société d'Exploitation des Mines d'Or de Sadiola S.A. (« Sadiola ») à Allied Gold Corp (« Allied Gold »). À la clôture, IAMGOLD et AGA ont chacune reçu 25 millions $. En outre, le 4 janvier 2021, IAMGOLD et AGA ont chacune reçu une considération supplémentaire de 1,8 million $ correspondant à l'excédent du solde de trésorerie de Sadiola au 30 avril 2020 sur le montant convenu dans le cadre de l'entente conclue par IAMGOLD et AGA avec Allied Gold en décembre 2019.
  • Au cours du troisième trimestre de 2020, IAMGOLD a mis en place une stratégie de couverture pour atténuer les risques liés au prix de l'or et renforcer l'état de la situation financière pendant la période de la construction du projet Côté Gold. IAMGOLD compte, dans des conditions adéquates, couvrir 15 % à 20 % de la production totale entre 2021 et le milieu de 2023, au moyen d'une combinaison d'options et (ou) de tunnels d'options (voir le communiqué de presse du 21 juillet 2020). Au cours du quatrième trimestre, IAMGOLD a mis en œuvre des couvertures sur l'or pour 2021 se situant dans une fourchette entre 1 600 $ et 2 800 $ par once sur 78 040 onces pour lesquelles une prime de 1,3 million $ a été payée.
  • Au cours du quatrième trimestre de 2020, IAMGOLD a mis en œuvre des contrats de tunnel d'options à prime nulle reposant sur la référence du Brent et se situant dans une fourchette entre 40,70 $ et 55,00 $ le baril pour la période entre janvier 2023 et septembre 2024, afin de couvrir la consommation de carburant liée à l'exploitation minière d'Essakane. IAMGOLD a également mis en œuvre des contrats de tunnel d'options à prime nulle reposant sur la référence du West Texas Intermediate (« WTI ») et se situant dans une fourchette entre 31,15 $ et 45,00 $ le baril pour la période de janvier 2023 à septembre 2024. Ces couvertures de WTI servent à couvrir la consommation d'essence liée à l'exploitation minière de Rosebel.
  • Au troisième trimestre de 2020, IAMGOLD a publié un avis de rachat de ses billets de premier rang de 7 % venant à échéance en 2025 pour une somme totale de 421,3 millions $ et a financé ce rachat le 29 septembre 2020, et l'obligation régissant les billets de 2025 a été satisfaite et libérée à cette date.
  • Au troisième trimestre de 2020, IAMGOLD a annoncé la réalisation d'un placement privé des billets de premier rang à 5,75 % venant à échéance en 2028 de 450 millions $ (les « billets »). IAMGOLD a affecté le produit net du placement de billets au financement du rachat de tous ses billets de premier rang à 7 % en circulation venant à échéance en 2025 et à des fins générales de l'entreprise.
  • Le rachat des billets de premier rang de 7 % et l'émission des billets de premier rang de 5,75 % a prolongé leur durée de trois ans et demi à un taux d'intérêt plus faible. Le refinancement soutient davantage l'état de la situation financière et aide à atténuer le risque de volatilité et d'exposition du prix de l'or. Le rachat a également généré une perte en trésorerie de 21,3 millions $ qui devrait être contrebalancée par les frais d'intérêt moindres sur la durée résiduelle des billets de 7 %.
  • À la suite de l'émission des billets, Moody's et S&P ont réaffirmé leur notation (respectivement de B1 et de B+) concernant IAMGOLD.
  • Au troisième trimestre de 2020, à la suite d'une évaluation des pratiques environnementales, sociales et de gouvernance, Vigeo Eiris, une société membre du groupe à Moody's, a classé IAMGOLD au 4e rang sur 45 de ses pairs du secteur et a souligné les forces d'IAMGOLD en termes d'engagement communautaire, de stratégie environnementale, de santé-sécurité et de gouvernance.
  • Au premier trimestre de 2020, IAMGOLD a modifié sa facilité de crédit de 500 millions $, qui venait à échéance le 31 janvier 2023. IAMGOLD a également modifié sa facilité de crédit le 30 septembre 2020. Ces modifications comprenaient, entre autres, le report de l'échéance du crédit disponible de 472 millions $ en vertu de la facilité de crédit au 31 janvier 2024.

Prospection

  • Au troisième trimestre de 2020, IAMGOLD a annoncé des résultats d'analyse de son programme de forage de 2020 au projet Monster Lake au Canada. Les principaux résultats comprenaient : 3,8 mètres d'une teneur de 16,9 g Au/t, 2,82 mètres d'une teneur de 5,63 g Au/t et 12,3 mètres d'une teneur de 2,09 g Au/t.
  • Au deuxième trimestre de 2020, IAMGOLD a annoncé les résultats d'analyse de son programme de forage au diamant de 2020 au projet Rouyn au Canada. Les principaux résultats comprenaient : 9,8 mètres d'une teneur de 10,4 g Au/t et 9,8 mètres d'une teneur de 27,8 g Au/t (incluant 4,4 mètres d'une teneur de 58,4 g Au/t). IAMGOLD a publié d'autres résultats d'analyse au troisième trimestre de 2020. Les principaux résultats comprenaient : 4,1 mètres d'une teneur de 10,4 g Au/t et 7,4 mètres d'une teneur de 8,3 g Au/t.
  • Au deuxième trimestre de 2020, IAMGOLD a annoncé les premiers résultats d'analyse provenant du programme de forage au diamant de définition et d'expansion de 2020 au projet Nelligan, au Canada. Les principaux résultats comprenaient : 25,1 mètres d'une teneur de 1,87 g Au/t et 27,0 mètres d'une teneur de 2,86 g Au/t. IAMGOLD a publié d'autres résultats d'analyse au troisième trimestre de 2020. Les principaux résultats comprenaient : 39,1 mètres d'une teneur de 2,14 g Au/t et 34,5 mètres d'une teneur de 1,85 g Au/t. IAMGOLD a publié le reste des résultats d'analyse au quatrième trimestre de 2020. Les principaux résultats comprenaient : 17,3 mètres d'une teneur de 7,62 g Au/t et 42,0 mètres d'une teneur de 1,15 g Au/t.

Mises en valeur et exploitations

  • Le 2 novembre 2020, IAMGOLD a signalé qu'un événement sismique était survenu à Westwood le 30 octobre 2020. Tous les employés ont été ramenés sains et saufs à la surface. Les autorités gouvernementales compétentes ont été avisées, et l'événement sismique fait l'objet d'une enquête. L'usine a repris ses activités le 4 novembre 2020 et traite le minerai provenant des empilements et de la fosse à ciel ouvert Grand Duc. Les activités d'exploitation souterraine de Westwood étaient suspendues en attendant les résultats de l'enquête et pendant l'évaluation d'un plan de reprise des activités.
  • Au troisième trimestre de 2020, avant que survienne l'événement sismique, IAMGOLD a déposé un rapport technique conformément à la Norme canadienne 43-101 (« NI 43-101 ») pour sa mine d'or Westwood. Ce rapport intégrait les modifications aux méthodes d'exploitation et pratiques opérationnelles et la révision des hypothèses de productivité. Dans ce contexte, les réserves minérales attribuables totales à la fin de l'exercice ont diminué de 47 %, soit à 0,626 million d'onces, principalement en raison d'hypothèses géotechniques plus prudentes visant des zones précises situées dans des secteurs à plus haut risque d'activité sismique. Les ressources minérales à la fin de l'exercice restent pratiquement les mêmes. Comme c'est souvent le cas pour les exploitations souterraines, IAMGOLD continue de travailler à transformer ses importantes ressources minérales souterraines en réserves minérales au fil du temps en s'appuyant sur des hypothèses raisonnables correspondant à l'historique d'exploitation.
  • Au troisième trimestre de 2020, IAMGOLD, de concert avec son partenaire en coentreprise, Sumitomo Metal Mining Co. Ltd., (« SMM »), a annoncé la décision de procéder à la construction du projet Côté Gold. Au cours du quatrième trimestre de 2020, les activités associées à la construction du projet se sont poursuivies et Côté Gold a obtenu tous les principaux permis requis pour la construction actuellement prévue. IAMGOLD devrait recevoir en temps voulu les permis supplémentaires nécessaires pour terminer les éléments de construction subséquents et passer à la mise en service et à l'exploitation. Au 31 décembre 2020, 73 % des études techniques détaillées avaient été réalisées, ce qui a permis à IAMGOLD d'établir des contrats fermes et de garantir les prix pour tous les principaux équipements. Par conséquent, environ 45 % des coûts totaux depuis le 1er juillet ont été engagés, ce qui permet de réduire davantage les risques techniques et les risques liés aux coûts du projet. Les entrepreneurs en travaux de terrassement ont également été mobilisés au site en avance et ont commencé les travaux y compris la préparation des plateformes, l'élargissement des routes et l'enlèvement des morts-terrains. La construction du camp a progressé et comptait deux dortoirs en place en janvier 2021 qui permettront d'accroître les activités au site.
  • Le 22 avril 2020, Rosebel Gold Mines N.V. (« Rosebel ») a conclu une entente de coentreprise non constituée en société (la « coentreprise ») avec Staatsolie Maatschappij Suriname N.V. (« Staatsolie ») concernant les zones de la concession dans la zone d'intérêt de la coentreprise, qui comprend Saramacca. La coentreprise exclut la concession minière existante Rosebel, qui est détenue à 95 % par Rosebel et à 5 % par le gouvernement du Suriname. Rosebel détient une participation de 70 %, et Staatsolie, une participation de 30 % dans la coentreprise au nom de la République du Suriname. Staatsolie a versé à Rosebel une tranche initiale de 34,0 millions $ du montant exigible total de 54,9 millions $ à l'égard de tous les coûts d'exploitations et d'immobilisations relativement au projet Saramacca. La somme résiduelle sera prise à même les droits aurifères de propriété de Saramacca à verser à Staatsolie.
  • Au premier trimestre de 2020, IAMGOLD a annoncé l'approbation par la République du Sénégal du permis d'exploitation minière du projet aurifère Boto pour une durée initiale de 20 ans. L'obtention du permis d'exploitation minière place le projet en bonne position en vue d'une éventuelle décision de construction et de production.

Changements de la composition du conseil d'administration

  • Au quatrième trimestre de 2020, IAMGOLD a annoncé la nomination de mesdames Anne Marie Toutant et Deborah Starkman en tant qu'administratrices indépendantes au conseil d'administration d'IAMGOLD à compter du 14 décembre 2020.
  • Au troisième trimestre de 2020, IAMGOLD a annoncé la retraite de madame Carol Banducci, PVP et chef de la direction financière, à compter du 31 mars 2021 et celle de monsieur Jeffery Snow, directeur des Affaires juridiques et VPP, Développement des affaires, en date du 31 août 2020. Au quatrième trimestre, monsieur Craig MacDougall a été nommé premier vice-président, Croissance, et monsieur Tim Bradburn, vice-président principal, directeur, Affaires juridiques et secrétaire général.
  • Au premier trimestre de 2020, IAMGOLD a annoncé que monsieur Stephen J.J. Letwin, président et chef de la direction, prenait sa retraite et que monsieur P. Gordon Stothart lui succéderait au conseil d'administration et dans le rôle de président et chef de la direction à compter du 1er mars 2020.
  • Au premier trimestre de 2020, monsieur Bruno Lemelin a été nommé au poste de vice-président principal, Exploitations et projets, et à ce titre, il supervisera toutes les activités d'exploitation et de mise en valeur des projets d'IAMGOLD.
  • Au premier trimestre de 2020, monsieur Oumar Toguyeni a été nommé au poste de vice-président principal, Affaires internationales et développement durable, dont le principal objectif sera de gérer les relations d'IAMGOLD auprès des gouvernements et autres parties prenantes en Afrique de l'Ouest et en Amérique du Sud.

Réserves et ressources

  • Le total des réserves aurifères attribuables prouvées et probables a diminué de 2,8 millions d'onces ou de 17 %, soit à 13,9 millions d'onces, comparativement à l'exercice précédent. La diminution était principalement attribuable à la vente de Sadiola, à l'épuisement des réserves minières à toutes les exploitations et au reclassement annoncé précédemment d'une portion des réserves à Westwood (voir le communiqué de presse du 5 août 2020). Hormis la vente de Sadiola, une activité abandonnée, les réserves prouvées et probables totales attribuables ont diminué de 1,2 million d'onces ou de 7 %.
  • Les ressources mesurées et indiquées totales ont diminué de 12 %, soit à 23,9 millions d'onces, en raison de la vente de Sadiola et du projet Eastern Borosi et de l'épuisement des réserves minières. Les ressources présumées totales ont diminué de 6 %, soit à 11,3 millions d'onces, en raison de la vente des actifs mentionnés ci-dessus.

Après la fin de l'exercice

  • Le 4 janvier 2021, IAMGOLD a annoncé l'adoption de nouvelles lignes directrices concernant le renouvellement du conseil d'administration, par suite de l'évolution des pratiques exemplaires en matière de gouvernance. Selon ces lignes directrices, la durée moyenne des mandats ne doit pas dépasser dix ans, aucun administrateur ne doit être président d'un comité permanent du conseil pendant plus de dix ans et aucun administrateur ne doit être président du conseil pendant plus de dix ans. En outre, IAMGOLD a annoncé que monsieur John Caldwell a pris la décision de quitter le conseil à compter du 4 janvier 2021 et que monsieur Mahendra Naik a décidé de ne pas briguer un autre mandat lors de la prochaine assemblée générale. Monsieur Ron Gagel a été nommé président du comité d'audit et des finances.
  • Le 12 janvier 2021, IAMGOLD a conclu une entente visant la vente d'un portefeuille de redevances pour une somme allant jusqu'à 47,6 millions $ à Triple Flag Precious Metals Corp. Le portefeuille de redevances comprend jusqu'à 39 redevances sur des propriétés de prospection de mise en valeur non stratégiques. L'opération n'a pas encore été réalisée et est assujettie aux modalités de clôture courantes, à une clause de valeur minimale et, dans certaines circonstances, à des droits de premier refus. L'opération devrait être clôturée au cours du premier trimestre de 2021.
  • Le 21 janvier 2021, IAMGOLD a annoncé les premiers résultats d'analyse provenant du programme de forage de délimitation de la découverte de la zone Gosselin au Canada. Les principaux résultats comprenaient : 417,3 mètres d'une teneur de 0,95 g Au/t ; 197,2 mètres d'une teneur de 1,60 g Au/t ; 353,0 mètres d'une teneur de 1,04 g Au/t, y compris 46,0 mètres d'une teneur de 3,39 g Au/t et 86,0 mètres d'une teneur de 5,57 g Au/t (incluant 30,35 mètres d'une teneur de 14,70 g Au/t).
  • Après la fin de l'exercice, IAMGOLD a ajouté des contrats de couverture sur l'or à compter du premier semestre de 2023 comportant des tunnels d'options dont les prix d'exercice se situent entre 1 700 $ et 2 700 $ par once sur 24 000 onces pour lesquelles une prime de 1,1 million $ a été payée.
  • Le 12 février 2020, IAMGOLD a modifié la facilité de crédit de 500 millions $, principalement afin de reporter la date d'échéance du crédit disponible de 490 millions $ au 31 janvier 2025.
  • En janvier 2021, Bloomberg a réitéré l'inclusion d'IAMGOLD dans le Bloomberg Gender-Equality Index (« GEI ») de 2021 pour la 3e année consécutive. Le GIE de 2021 de Bloomberg regroupe 380 sociétés mondiales qui offrent un milieu de travail plus inclusif et équitable.
  • IAMGOLD occupe le 10e rang sur 116 minières internationales selon le pointage sur 100 attribué en développement durable par Corporate Knight. Corporate Knight évalue plus de 8 000 entreprises mondiales inscrites en bourse qui génèrent des produits annuels supérieurs à 1 milliard $.

PROCHAINS CATALYSEURS DE CROISSANCE

  • En Amérique du Nord, IAMGOLD fait progresser la construction du projet Côté Gold et a entamé à l'avance les importants travaux de terrassement, puis poursuit l'expansion du camp de construction. En 2021, 17 000 mètres de forage au diamant sont prévus, y compris 14 500 mètres pour poursuivre le programme de forage de délimitation à la zone Gosselin afin d'étayer la réalisation d'une première estimation des ressources attendue au second semestre de 2021. IAMGOLD continue de faire progresser les divers programmes de forage de délimitation et d'évaluation des ressources prévus à certains projets, notamment les projets Nelligan, Monster Lake et Rouyn au Québec. À Westwood, des travaux d'évaluation du potentiel de mise en valeur du gisement Fayolle sont effectués et sont en attente des permis. Ce gisement pourrait fournir une alimentation supplémentaire en minerai à compter du quatrième trimestre de 2022 à l'usine de Westwood, selon le modèle de structure en étoile. Ce modèle exploite la capacité disponible considérable de l'usine de Westwood afin de mettre en valeur l'exploration régionale au moyen d'actifs, comme Fayolle, ainsi que le projet Rouyn, pour lequel la Société détient une option d'achat, d'améliorer la valeur globale de Westwood et d'accroître la production grâce à des apports en alimentation de minerai supplémentaire.
  • En Afrique de l'Ouest, le projet de mise à niveau de l'usine d'Essakane devrait être achevé au premier trimestre de 2021. IAMGOLD poursuit ses activités d'atténuation des risques au projet Boto en faisant progresser l'ingénierie, en construisant l'infrastructure d'accès au site et en faisant avancer les programmes environnementaux et sociaux pour soutenir la mise en valeur du projet. Forte de sa prospection fructueuse le long de la zone de cisaillement sénégalo-malienne et de ses autres découvertes situées dans un rayon de 15 kilomètres du projet Boto dans des pays voisins, IAMGOLD a entamé une étude stratégique, appelée le « complexe aurifère Bambouk », pour faire avancer l'évaluation et la délimitation des ressources aux projets Diakha-Siribaya et Karita en vue d'étayer différents scénarios possibles de mise en valeur et de mettre en lumière les synergies dans la région.
  • En Amérique du Sud, l'agrandissement du camp de Rosebel devrait être terminé d'ici le deuxième trimestre de 2021 et permettra d'augmenter les activités d'exploitation. Le reste de l'infrastructure non critique à Saramacca devrait être terminé d'ici le milieu de l'exercice.

SOMMAIRE DES RÉSULTATS FINANCIERS ET DES RÉSULTATS D'EXPLOITATION

  Trois mois terminés le
31 décembre
Exercices terminés le
31 décembre
Résultats financiers (millions $, sauf indication contraire) 2020 2019 2018 2020 2019 2018
Activités poursuivies            
Produits   347,5 $   293,4 $   274,3 $   1 241,7 $   1 065,3 $   1 111,0 $
Coût des ventes   263,5 $   252,3 $   250,3 $   991,4 $   995,7 $   974,1 $
Profit brut   84,0 $   41,1 $   24,0 $   250,3 $   69,6 $   136,9 $
Profit net (perte nette) provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD   59,0 $   (303,8) $   (39,5) $   38,5 $   (373,3) $   (31,4) $
Profit net (perte nette) provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD ($/action)   0,12 $   (0,65) $   (0,08) $   0,08 $   (0,80) $   (0,07) $
Profit net (perte nette) rajusté provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD1   19,1 $   3,8 $   (20,8) $   87,7 $   (30,0) $   13,3 $
Profit net (perte nette) rajusté provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD
($/action)1
  0,04 $   0,01 $   (0,04) $   0,19 $   (0,06) $   0,03 $
Trésorerie nette provenant des activités d'exploitation   128,7 $   262,5 $   23,1 $   347,6 $   363,0 $   191,1 $
Trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement1   108,0 $   226,2 $   55,7 $   368,1 $   367,5 $   288,4 $
Flux de trésorerie disponible provenant des sites d'exploitation minière1   77,7 $   55,1 $   (51,2) $   223,2 $   58,7 $   8,4 $
Importantes statistiques d'exploitation            
Ventes d'or - attribuables (milliers d'onces) 172   184   206   646   707   812  
Production aurifère - attribuable (milliers d'onces) 169   179   216   653   710   821  
Prix moyen réalisé de l'or1 ($/once)   1 865 $   1 480 $   1 233 $   1 778 $   1 397 $   1 270 $
Coût des ventes2 ($/once)   1 045 $   912 $   843  $   1 057 $   950 $   815 $
Total des coûts décaissés1 ($/once)   998 $   944 $   792 $   984 $   907 $   783 $
Coûts de maintien tout inclus1 ($/once)   1 294 $   1 175 $   1 141 $   1 232 $   1 141 $   1 068 $
Marge sur l'or1 ($/once)   867 $   536 $   441 $   794 $   490 $   487 $

 

1 Il s'agit d'une mesure hors PCGR. Se reporter à la section des mesures de rendement hors PCGR dans le rapport de gestion d'IAMGOLD (en anglais seulement).
2 Le coût des ventes, exception faite de l'amortissement, comme indiqué à la note 38 des états financiers annuels consolidés d'IAMGOLD, est établi sur une base attribuable d'onces vendues (hormis les participations ne donnant pas le contrôle de 10 % à Essakane et de 5 % à Rosebel).

 

FAITS SAILLANTS DE L’EXERCICE ET DU QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2020

Rendement financier


  • Les produits provenant des activités poursuivies en 2020 s'élevaient à 1 241,7 millions $, soit une hausse de 176,4 millions $ ou de 17 % par rapport à l'exercice précédent. Cette hausse était principalement attribuable aux prix de l'or réalisés supérieurs (265,6 millions $) en partie contrebalancés par un volume des ventes moindre à Rosebel (52,1 millions $), à Essakane (20,4 millions $) et à Westwood (17,4 millions $). Les produits provenant des activités poursuivies au quatrième trimestre de 2020 totalisaient 347,5 millions $, soit une augmentation de 54,1 millions $ ou de 18 % par rapport à la même période de l'exercice précédent. Cette hausse était principalement attribuable aux prix de l'or réalisés supérieurs (71,9 millions $) et à un volume des ventes accru à Essakane (8,1 millions $), qui ont été en partie contrebalancés par un volume des ventes moindre à Westwood (19,3 millions $) et à Rosebel (6,4 millions $).
  • Le coût des ventes attribuable aux activités poursuivies en 2020 totalisait 991,4 millions $, soit une baisse de 4,3 millions $ par rapport à l'exercice précédent. Cette baisse s'expliquait par une charge d'amortissement moindre (18,4 millions $), qui a été en partie contrebalancée par des redevances supérieures (10,6 millions $) provenant des prix de l'or réalisés accrus et des coûts d'exploitation minière supérieurs (3,5 millions $). Le coût des ventes provenant des activités poursuivies au quatrième trimestre de 2020 se chiffrait à 263,5 millions $, soit une hausse de 11,2 millions $ ou de 4 % par rapport à la même période de l'exercice précédent, en raison de la hausse des coûts d'exploitation (11,2 millions $) et des redevances (3,3 millions $), qui ont été en partie contrebalancées par une diminution des charges d'amortissement (3,3 millions $). Les coûts d'exploitation étaient supérieurs en raison du soutirage accru à partir des empilements comparativement à la reprise de pertes de valeur enregistrées précédemment relativement aux empilements de minerai à Essakane et à Rosebel au quatrième trimestre de 2019. Les coûts d'exploitation accrus à Westwood ont été en partie contrebalancés par les coûts inférieurs attribuables à la mise en surveillance et maintien des activités souterraines à la suite de l'événement sismique. L'augmentation des redevances a été provoquée par des prix de l'or réalisés supérieurs.
  • La charge d'amortissement provenant des activités poursuivies en 2020 s'élevait à 256,7 millions $, soit une baisse de 18,4 millions $ ou de 7 % par rapport à l'exercice précédent. Cette baisse était principalement attribuable à un amortissement moindre à Westwood à la suite de la prolongation de la vie des blocs souterrains et de la perte de valeur comptabilisée au quatrième trimestre de 2019. La charge d'amortissement provenant des activités poursuivies au quatrième trimestre de 2020 s'élevait à 69,6 millions $, soit une diminution de 3,3 millions $ ou de 5 % par rapport à la même période de l'exercice précédent en raison du même facteur puisque la baisse annuelle a été en partie contrebalancée par un plus grand amortissement lié aux empilements.
  • La charge d'impôts sur les résultats en 2020 s'élevait à 44,1 millions $, soit une hausse de 13,7 millions $ par rapport à l'exercice précédent. La charge d'impôts de 2020 comprenait une charge d'impôt exigible de 55,8 millions $ (38,3 millions $ au 31 décembre 2019) et un recouvrement d'impôts différés de 11,7 millions $ (recouvrement de 7,9 millions $ au 31 décembre 2019). L'augmentation de la charge d'impôts découlait principalement des changements touchant les actifs et passifs d'impôts différés sur les résultats, des variations de l'incidence des fluctuations de change et des écarts entre le niveau du bénéfice imposable d'une période par rapport à l'autre dans les territoires où IAMGOLD exerce ses activités.
  • Le profit net provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres en 2020 s'élevait à 38,5 millions $ (0,08 $ par action), comparativement à une perte nette provenant des activités poursuivies de 373,3 millions $ (0,80 $ par action) à la même période de l'exercice précédent. L'augmentation du profit net provenait principalement des charges d'amortissement plus faibles, déduction faite de la reprise de perte de valeur (333,6 millions $) et d'un profit brut supérieur (180,7 millions $), qui ont été en partie contrebalancés par une diminution des produits d'intérêts et gains (pertes) sur instruments dérivés et autres placements (53,0 millions $), d'une hausse des autres charges (32,6 millions $) et d'une augmentation de la charge d'impôts (13,7 millions $). Le profit net provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres au quatrième trimestre s'élevait à 59,0 millions $ (0,12 $ par action) comparativement à une perte nette provenant des activités poursuivies de 303,8 millions $ (0,65 $ par action) à la même période de l'exercice précédent. L'augmentation du profit net était principalement attribuable aux pertes de valeur moindres, déduction faite de la reprise de la perte de valeur (321,1 millions $) et au profit brut supérieur (42,9 millions $).
  • Le profit net rajusté provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres2 atteignait 87,7 millions $ (0,19 $ par action2), comparativement à une perte nette provenant des activités poursuivies2 de 30,0 millions $ (0,06 $ par action2) à l'exercice précédent. Le profit net rajusté provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres2 au quatrième trimestre de 2020 s'élevait à 19,1 millions $ (0,04 $ par action2), comparativement à une perte nette rajustée provenant des activités poursuivies2 de 3,8 millions $ (0,01 $ par action2) à la même période de l'exercice précédent.
  • La trésorerie nette provenant des activités d'exploitation en 2020 s'élevait à 347,6 millions $, soit une baisse de 15,4 millions $ par rapport à l'exercice précédent. Cette baisse était attribuable aux produits reçus des accords de paiements anticipés sur la vente à terme d'or (169,8 millions $), aux règlements de dérivés (17,9 millions $) et aux plus fortes variations d'éléments du fonds de roulement hors trésorerie et des empilements de minerai non courants (16,0 millions $), qui ont été en partie contrebalancés par un profit supérieur après les ajustements hors trésorerie (189,4 millions $). La trésorerie nette provenant des activités d'exploitation au quatrième trimestre de 2020 s'élevait à 128,7 millions $, soit une diminution de 133,8 millions $ par rapport à la même période de l'exercice précédent. Cette diminution était principalement attribuable aux produits reçus des accords de paiements anticipés sur la vente à terme d'or (169,8 millions $) et aux plus faibles variations d'éléments du fonds de roulement hors trésorerie et des empilements de minerai non courants (15,6 millions $), en partie contrebalancés par un profit supérieur après les ajustements hors trésorerie (54,5 millions $).
  • La trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement2 en 2020 s'élevait à 368,1 millions $, soit une hausse de 0,6 million $ par rapport à l'exercice précédent. La trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement2 au quatrième trimestre de 2020 se chiffrait à 108,0 millions $, soit une baisse de 118,2 millions $ par rapport à la même période de l'exercice précédent.
  • Le flux de trésorerie disponible provenant des sites d'exploitation minière2 en 2020 s'élevait à 223,2 millions $, soit une hausse de 164,5 millions $ par rapport à l'exercice précédent. Le flux de trésorerie disponible provenant des sites d'exploitation minière1 au quatrième trimestre de 2020 atteignait 77,7 millions $, soit en hausse de 22,6 millions $ comparativement à la même période de l'exercice précédent.

Situation financière


  • La trésorerie, les équivalents de trésorerie, les placements à court terme et la trésorerie affectée se chiffraient à 986,1 millions $ au 31 décembre 2020, soit une augmentation de 121,3 millions $ par rapport au 31 décembre 2019. L'augmentation était principalement attribuable à la trésorerie générée par les activités d'exploitation (347,6 millions $), le produit net de la vente d'une participation de 30 % dans le projet Saramacca (34,0 millions $) et le produit net de la vente de Sadiola (25,0 millions $), qui ont été en partie contrebalancés par des coûts en immobilisations corporelles (292,1 millions $).

Production et coûts


  • En 2020, la production d'or attribuable provenant des activités poursuivies se chiffrait à 653 000 onces, soit une baisse de 57 000 onces par rapport à l'exercice précédent. Cette baisse provenait principalement d'un débit moindre à Rosebel (41 000 onces) en raison d'une interruption de travail temporaire survenue entre le 12 juin et le 24 juillet 2020, de la mise en mode surveillance et maintenance de la mine souterraine Westwood à la suite de l'événement sismique au quatrième trimestre, de l'arrêt des activités dans l'ensemble de la province prescrit par le gouvernement entre le 15 mars et le 15 avril 2020 (12 000 onces) et d'un débit moindre à Essakane occasionné par les restrictions relatives à la COVID-19 (4 000 onces). La production aurifère attribuable provenant des activités poursuivies se chiffrait à 169 000 onces au quatrième trimestre de 2020, soit une baisse de 10 000 onces par rapport à la même période de l'exercice précédent. Cette baisse était attribuable à l'événement sismique survenu à Westwood (15 000 onces) et un débit moindre à Rosebel (4 000 onces), qui ont été en partie contrebalancés par des teneurs à l'usine plus élevées à Essakane (9 000 onces) en raison de la séquence d'exploitation.
  • En 2020, les ventes d'or attribuables provenant des activités poursuivies se chiffraient à 646 000 onces, soit une diminution de 61 000 onces par rapport à l'exercice précédent. Cette diminution provenait principalement d'une baisse du volume des ventes à Rosebel (35 000 onces), à Westwood (13 000 onces) et à Essakane (13 000 onces). Les ventes d'or attribuables provenant des activités poursuivies totalisaient 172 000 onces au quatrième trimestre de 2020, soit une baisse de 12 000 onces par rapport à la même période de l'exercice précédent. La baisse provenait du volume des ventes moindres à Westwood (14 000 onces) et à Rosebel (4 000 onces), qui a été en partie contrebalancé par un volume des ventes supérieur à Essakane (6 000 onces).
  • Le coût des ventes1 par once provenant des activités poursuivies au quatrième trimestre et celui pour l'exercice 2020 s'élevaient respectivement à 1 045 $ et à 1 057 $, soit une hausse de 15 % et de 11 % comparativement aux mêmes périodes de l'exercice précédent, essentiellement en raison d'un déclin du volume des ventes et des facteurs mentionnés ci-dessus.
  • Le total des coûts décaissés2 par once produite provenant des activités poursuivies au quatrième trimestre et celui pour l'exercice 2020 s'élevaient respectivement à 998 $ et 984 $, soit 6 % et 8 % de plus qu'aux mêmes périodes respectives de l'exercice précédent, en raison d'une production moindre et des facteurs mentionnés ci-dessus.
  • Les coûts de maintien tout inclus2 par once vendue provenant des activités poursuivies au quatrième trimestre de 1 294 $ étaient supérieurs de 10 % à ceux de la même période de l'exercice précédent, en raison d'une augmentation du coût des ventes2 par once. Les coûts de maintien tout inclus2 par once vendue provenant des activités poursuivies à l'exercice 2020 de 1 232 $ étaient supérieurs de 8 % à ceux des mêmes périodes de l'exercice précédent, en raison d'une augmentation du coût des ventes1 par once, qui a été en partie contrebalancée par une baisse des coûts en immobilisations de maintien.

Engagement soutenu à l'égard de Zéro Incident®


  • En 2020, les statistiques générales d'IAMGOLD montraient une amélioration de 10 % du taux de fréquence JART3 (jours d'absence, restrictions, transferts) et de 23 % du taux de fréquence TIE (total d'incidents enregistrables). Grâce à différents programmes, IAMGOLD continue de promouvoir un milieu de travail sécuritaire.

Pandémie mondiale de la COVID-19


  • Face à la pandémie mondiale causée par la COVID-19, IAMGOLD a pris de nombreuses mesures pour protéger la santé et la sécurité des employés et entrepreneurs.
  • En fonction de l'évolution de cette pandémie, IAMGOLD s'est ajustée et a élargi les mesures mises en place pour protéger la santé et la sécurité des employés, des entrepreneurs et des communautés locales. Ces mesures comprennent de la formation concernant les nouvelles procédures et les mesures sanitaires recommandées par les autorités de la santé, la modification des horaires de travail, la distanciation physique, l'utilisation d'équipement de protection, l'accès restreint aux sites, le dépistage effectué auprès des employés et des entrepreneurs, le contrôle de l'arrivée des entrepreneurs et des fournitures, l'utilisation de caméras thermiques pour vérifier la température avant l'entrée au site et des autobus supplémentaires pour le transport ainsi que l'ajout de personnel médical sur le site. En outre, Essakane et Rosebel ont augmenté le nombre de chambres. Au début, la Société avait réduit sa main-d'œuvre aux sites en la limitant au personnel essentiel seulement. À mesure qu'IAMGOLD a intégré des protocoles de santé et sécurité de lutte contre la COVID-19 dans ses activités, la main-d'œuvre a augmenté ; Essakane fonctionnait à sa capacité normale au troisième trimestre, et Rosebel devrait atteindre la sienne au premier trimestre de 2021.

 

PRODUCTION D’OR ATTRIBUABLE ET COÛTS

Le tableau suivant présente la production aurifère attribuable d'IAMGOLD et le coût des ventes1 par once vendue.

  Production aurifère
(milliers d'onces)
Coût des ventes1
($ par once)
Trois mois terminés le 31 décembre 2020 2019 2018 2020 2019 2018
Activités poursuivies            
Essakane (90 %) 103   94   103     993 $   767 $   763 $
Rosebel (95 %) 52   56   85   1 135   1 108   856  
Westwood (100 %) 14   29   28   1 083   1 019   1 086  
  169   179   216     1 045 $   912 $   843 $
Coût des ventes1 ($/once)         1 045 $   912 $   843 $

 

  Production aurifère
(milliers d'onces)
Coût des ventes1
($ par once)
Exercices terminés le 31 décembre 2020 2019 2018 2020 2019 2018
Activités poursuivies            
Essakane (90 %) 364   368   405     1 023 $   884 $   762 $
Rosebel (95 %)2 210   251   287   1 068   1 007   857  
Westwood (100 %)3 79   91   129   1 175   1 061   886  
  653   710   821     1 057 $   950 $   815 $
Coût des ventes1 ($/once)         1 057 $   950 $   815 $

 

1 Le coût des ventes, exception faite de l'amortissement, comme indiqué à la note 38 des états financiers annuels consolidés d'IAMGOLD, est établi sur une base attribuable d'onces vendues (hormis les participations ne donnant pas le contrôle de 10 % à Essakane et de 5 % à Rosebel).
2 Le coût des ventes par once vendue à Rosebel ne prend pas en considération l'incidence de la normalisation des coûts pour l'exercice de 2020 de néant (13 $ par once en 2019 ; néant en 2018).
3 Le coût des ventes par once vendue à Westwood ne prend pas en considération l'incidence de la normalisation des coûts pour l'exercice 2020 de néant (16 $ par once en 2019 ; néant en 2018).

Le tableau suivant présente le total des coûts décaissés2 par once produite et les coûts de maintien tout inclus2 par once vendue.

  Total des coûts décaissés1
($ par once produite)
Coûts de maintien tout inclus1,2
($ par once vendue)
Trois mois terminés le 31 décembre 2020 2019 2018 2020 2019 2018
Activités poursuivies            
Essakane (90 %) 928 $ 848 $ 723 $ 1 153 $ 1 006 $ 1 114 $
Rosebel (95 %) 1 133   1 074   774   1 310   1 307   981  
Westwood (100 %) 1 016   1 007   1 102   1 212   1 117   1 334  
  998 $ 944 $ 792 $ 1 294 $ 1 175 $ 1 141 $
Coûts décaissés sans les redevances 909 $ 877 $ 742 $      
Redevances 89   67   50        
Total des coûts décaissés1 998 $ 944 $ 792 $      
Coûts de maintien tout inclus1,2       1 294 $ 1 175 $ 1 141 $

 

  Total des coûts décaissés1
($ par once produite)
Coûts de maintien tout inclus1,2
($ par once produite)
Exercices terminés le 31 décembre 2020 2019 2018 2020 2019 2018
Activités poursuivies            
Essakane (90 %) 936 $ 871 $ 718 $ 1 098 $ 1 028 $ 1 002 $
Rosebel (95 %)3 1 017   958   831   1 224   1 165   1 006  
Westwood (100 %)4 1 117   911   884   1 286   1 079   1 073  
  984 $ 907 $ 783 $ 1 232 $ 1 141 $ 1 068 $
Coûts décaissés sans les redevances 900 $ 843 $ 730 $      
Redevances 84   64   53        
Total des coûts décaissés1 984 $ 907 $ 783 $      
Coûts de maintien tout inclus1,2       1 232 $ 1 141 $ 1 068 $

 

1 Il s'agit d'une mesure hors PCGR. Se reporter à la section des mesures de rendement hors PCGR dans le rapport de gestion d'IAMGOLD (en anglais seulement).
2 Les coûts de maintien tout inclus comprennent les frais généraux et administratifs. Se reporter au rapprochement des coûts de maintien tout inclus à la page 38 du rapport de gestion (en anglais seulement).
3 Le total des coûts décaissés par once produite et les coûts de maintien tout inclus par once vendue à Rosebel prennent en considération l'incidence de la normalisation des coûts pour l'exercice 2020 de néant (13 $ par once en 2019 ; néant en 2018).
4 Le total des coûts décaissés par once vendue et les coûts de maintien tout inclus par once vendue à Westwood prennent en considération l'incidence de la normalisation des coûts pour l'exercice 2020 de néant (16 $ par once en 2019 ; néant en 2018).

 

Perspectives de 2021

Prévisions annuelles attribuables à IAMGOLD1 2021
Essakane (milliers d'onces) 365 à 390
Rosebel (milliers d'onces) 220 à 245
Westwood (milliers d'onces) 45 à 65
Total de la production attribuable (milliers d'onces) 630 à 700
   
Coût des ventes2 ($/once) 980 $ à 1 030 $
   
Total des coûts décaissés3,4 ($/once) 930 $ à 980 $
   
Coûts de maintien tout inclus3,4 ($/once) 1 230 $ à 1 280 $

 

1 Les perspectives reposent sur des hypothèses basées sur l'exercice complet de 2021 d'après un prix moyen réalisé de l'or de 1 750 $ par once, un taux de change $ US / $ CA de 1,30, un taux de change de € / $ US de 1,19 et un prix moyen du pétrole brut de 47 $ le baril.
2 Le coût des ventes, exception faite de l'amortissement, est établi sur une base attribuable d'onces vendues (hormis les participations ne donnant pas le contrôle de 10 % à Essakane et de 5 % à Rosebel).
3 Il s'agit d'une mesure hors PCGR. Se reporter à la section des mesures de rendement hors PCGR dans le rapport de gestion d'IAMGOLD (en anglais seulement).
4 Comprend Essakane, Rosebel et Westwood en fonction de la proportion attribuable.

 

PRODUCTION AURIFÈRE, COÛTS DES VENTES, TOTAL DES COÛTS DÉCAISSÉS ET COÛTS DE MAINTIEN TOUT INCLUS

IAMGOLD s'attend à une production attribuable se situant entre 630 000 et 700 000 onces en 2021. À Essakane, la production devrait se situer entre 365 000 et 390 000 onces, soit une meilleure production que celle de 2020 et une récupération et un débit anticipés plus élevés grâce aux améliorations apportées à l'usine. À Rosebel, la production devrait se situer entre 220 000 et 245 000 onces, soit une hausse par rapport à celle de 2020 puisque les activités d'exploitation ont repris à une cadence opérationnelle qui fait augmenter le débit de l'usine en raison d'une alimentation à de plus fortes teneurs. La production à Westwood devrait se situer entre 45 000 et 65 000 onces, soit en deçà de la production de 2020. La fosse à ciel ouvert de Grand Duc à proximité du complexe de l'usine alimentera l'usine en continu, et IAMGOLD s'attend à un meilleur second semestre qui tirera avantage de la reprise en toute sécurité des activités souterraines.

IAMGOLD s'attend à ce que le coût des ventes1 sur une base attribuable d'once vendue se situe entre 980 $ et 1 030 $. Tant le total des coûts décaissés que les coûts de maintien tout inclus2 devraient correspondre respectivement aux prévisions de 930 $ à 980 $ par once produite et de 1 230 $ à 1 280 $ par once vendue. Les prévisions en ce qui a trait aux coûts de maintien tout inclus de 2021 démontrent les efforts constants d'amélioration de la productivité et d'optimisation de la performance à tous les sites réalisés tout en protégeant les sites de la résurgence des effets de la pandémie mondiale de la COVID-19. IAMGOLD établit des prévisions annuelles et prévient le lecteur qu'il est normal qu'il y ait des variations trimestrielles. Les coûts devraient être moins élevés au second semestre de l'exercice par rapport au premier par suite de la hausse prévue de la production au second semestre. Les prévisions prennent aussi en considération l'incidence des hypothèses d'IAMGOLD à l'égard des prix du pétrole et des taux de change, comme il est décrit à la section des tendances du marché.

ESSAKANE

IAMGOLD s'attend à une production d'or attribuable à Essakane se situant entre 365 000 et 390 000 onces en 2021. Essakane compte continuer à optimiser les activités minières, à baisser les coûts unitaires et à continuer à améliorer l'efficacité en fonction de l'augmentation du traitement d'une plus grande proportion de roche dure.

L'activité minière devrait se maintenir à des niveaux élevés en 2021 et nécessitera le recours à un entrepreneur minier pour réaliser les objectifs d'agrandissements stratégiques en vue d'obtenir un meilleur accès à des zones comportant des teneurs élevées. Essakane vise également à apporter des améliorations à la flotte de transport minier en effectuant des mises à niveau qui augmenteront la capacité de charge unitaire et l'utilisation générale des camions. Les activités d'entretien devraient permettre de maintenir les améliorations réalisées en ce qui a trait à la disponibilité et la fiabilité globales, ainsi que d'accroître la fiabilité de la flotte de forage.

Essakane cible l'achèvement de la mise à niveau de l'usine au premier semestre de 2021 au moyen d'une série d'améliorations conçues pour désengorger le circuit de concassage, qui devraient permettre d'accroître les capacités de broyage en plus d'optimiser la configuration du revêtement et du grillage. Essakane compte continuer d'améliorer la récupération gravimétrique grâce à l'ajout d'un troisième tamis gravimétrique, qui atténuera les effets néfastes des poches de minerai contenant du carbone graphitique.

Ces initiatives visent l'atteinte des cibles de production et de coûts en 2021 tout en permettant à Essakane de continuer à évaluer des ressources additionnelles aux zones satellites qui présentent une possibilité de prolonger la durée de vie du site Essakane.

ROSEBEL

IAMGOLD s'attend à une production d'or attribuable à Rosebel se situant entre 220 000 et 245 000 onces en 2021. Les prévisions de production de 2021 tiennent compte de la reprise des agrandissements stratégiques et du développement minier à la concession de Rosebel, qui ont été mis en suspens en 2020. Ces activités visent la découverte de zones de minerai à teneurs plus élevées pendant que les volumes d'extraction au gisement Saramacca continuent d'augmenter dans des zones à plus fortes teneurs. Le nouveau chemin de transport récemment terminé, qui relie le gisement Saramacca à l'usine de Rosebel, devrait optimiser la durée des cycles. En attendant que les activités minières à Rosebel reviennent à des niveaux opérationnels normaux, le traitement des empilements de minerai continuera de compléter l'alimentation à l'usine.

Le débit de l'usine devrait revenir à la normale en 2021 et reflétera les activités minières continues menées pendant l'année. Le matériel à teneur plus élevée provenant du gisement Saramacca aura une incidence sur les teneurs à l'usine. Rosebel vise une augmentation de la capacité de traitement de la roche dure en 2021 par l'amélioration du rendement du concasseur et de la fragmentation lors du sautage. D'autres améliorations à l'usine sont prévues, y compris des remplacements du réseau de conduites de l'eau traitée pour améliorer le débit, ainsi que des mises à niveau du circuit d'élution conçu pour réduire les pertes de liquide et améliorer la récupération à l'usine.

WESTWOOD

IAMGOLD s'attend à une production se situant entre 45 000 et 60 000 onces grâce à la reprise en toute sécurité des activités d'extraction souterraine prévues au second semestre de l'exercice. Tout au long de 2021, le minerai en surface à teneur moins élevée de la fosse à ciel ouvert de Grand Duc à proximité du complexe de l'usine viendra compléter l'alimentation à l'usine.

IMPÔTS SUR LES RÉSULTATS

La Société s'attend à payer en trésorerie des impôts se situant entre 78 millions $ et 88 millions $ en 2021. À cet égard, le total des impôts en trésorerie en 2021 comprend un impôt supplémentaire estimé à 8 millions $ que Rosebel doit payer au titre de la « taxe de solidarité » temporaire imposée par le gouvernement du Suriname qui prendra fin le 31 décembre 2021. L'entente de stabilité fiscale de Rosebel sert seulement à réduire la taxe supplémentaire de 10 % à 9 %, de manière à ce que le taux d'imposition de Rosebel soit de 45 % plutôt que 36 % pour la période du 1er février au 31 décembre 2021. IAMGOLD est assujettie à l'impôt sur les résultats dans plusieurs territoires en fonction de différents taux d'imposition. Cependant, le taux d'imposition effectif consolidé d'IAMGOLD est soumis à d'importantes fluctuations d'une période par rapport à l'autre en raison des charges et des produits comptabilisés uniquement à des fins de comptabilisation ou d'imposition, des impôts non liés aux profits ou aux pertes avant impôts pour la période courante, comme les retenues fiscales, et des ajustements au titre des impôts différés qui ne sont pas directement liés aux profits ou aux pertes avant impôts sur les résultats pour la période courante, comme les variations de change. De plus, des redressements des actifs ou des passifs d'impôts sur les résultats différés pourraient être comptabilisés au cours de l'exercice.

CHARGE D'AMORTISSEMENT

La charge d'amortissement en 2021 devrait se situer entre 295 millions $ et 305 millions $.

PERSPECTIVES DES COÛTS EN IMMOBILISATIONS

(en millions $) Maintien1
 
Autres que le maintien
(Développement/
Expansion)2
Total
Essakane 60 $ 90 $ 150 $
Rosebel 50   75   125  
Westwood 10   10   20  
  120   175   295  
Projet Côté Gold (70 %) -   355   355  
Projet Boto -   60   60  
Total3,4,5 (± 5 %) 120 $ 590 $ 710 $

 

1 Les coûts en immobilisations de maintien comprennent les frais de découverture incorporés de 10 millions $ d'Essakane.
2 Les coûts en immobilisations autres que le maintien comprennent les frais de découverture incorporés de 65 millions $ d'Essakane et de 45 millions $ de Rosebel.
3 Comprend 13 millions $ en coûts d'actifs de prospection et d'évaluation incorporés. Se reporter à la section de la prospection du rapport de gestion (en anglais seulement).
4 Les coûts d'emprunts incorporés ne sont pas compris.
5 Outre les coûts en immobilisations mentionnés ci-dessus, des paiements totaux de 23 millions $ au titre du principal de contrats de location sont prévus.

 

En 2021, IAMGOLD anticipe des coûts en immobilisations de 710 millions $, à raison de ± 5 %. La hausse des coûts en immobilisations par rapport à 2020 correspond principalement aux dépenses axées sur les importants travaux de terrassement et d'infrastructure, aux frais de découverture accrus prévus, tant à Essakane qu'à Rosebel, en raison des répercussions de la COVID-19 en 2020 sur la séquence d'exploitation des fosses sur la durée de vie de la mine et aux activités d'atténuation des risques à Boto.

Maintien

Les prévisions des coûts en immobilisations de maintien de 120 millions $ devraient être supérieures aux coûts engagés en 2020. Le total des frais de découverture incorporés de 10 millions $ est compris dans les coûts en immobilisations de maintien et devrait également être supérieur à celui de 2020. Ces deux augmentations correspondent à la modification de la séquence des activités par rapport à 2020.

Autre que le maintien (développement/expansion)

Les coûts en immobilisations autres que le maintien de Rosebel de 75 millions $ comprennent des éléments hors chemin critique relativement à la construction de Saramacca, qui devraient être achevés au cours du premier semestre de 2021, et des frais de découverture incorporés autres que le maintien de 45 millions $. Les coûts en immobilisations autres que le maintien de 90 millions $ d'Essakane comprennent essentiellement 65 millions $ en frais de découverture incorporés aux fins de la production future, les activités de réinstallation du village et l'achèvement du projet d'optimisation de l'usine qui devrait être terminé au début du deuxième trimestre de 2021. Les coûts en immobilisations autres que le maintien de 10 millions $ de Westwood visent principalement le développement sous terrain.

ANALYSE DES ACTIVITÉS DE CHAQUE SITE MINIER

Mine Essakane - Burkina Faso (participation d'IAMGOLD - 90 %)

La production aurifère attribuable au quatrième trimestre était de 10 % supérieure à celle à la même période de l'exercice précédent principalement en raison de l'accent mis sur l'extraction dans des zones à plus fortes teneurs, qui a en partie contrebalancé la récupération moindre attribuable au minerai comportant davantage de graphite. La production d'or attribuable pour l'exercice 2020 représentait 1 % de moins que celle à la même période de l'exercice précédent principalement en raison d'un débit moindre occasionné par le traitement d'une quantité supérieure de roche dure et d'une récupération inférieure, qui ont été en partie contrebalancés par des teneurs supérieures.

Le matériel extrait au quatrième trimestre de 2020 a diminué par rapport à la même période de l'exercice précédent en raison de changements apportés à la séquence d'exploitation qui ont provoqué l'extraction d'une plus grande quantité de stériles dans les parties supérieures de la fosse et d'une moins grande quantité de minerai au fonds de la fosse. Essakane a extrait moins de minerai au cours de l'exercice 2020 comparativement à la même période de l'exercice précédent, ce qui est attribuable au nombre réduit d'équipes d'extraction disponibles en raison des restrictions liées à la COVID-19. Même si le projet de mise à niveau de l'usine (la « mise à niveau de l'usine ») a subi des répercussions causées par les retards dans la fabrication et les livraisons internationales en raison de la pandémie de la COVID-19, tout l'équipement nécessaire est arrivé au site, et l'installation a commencé au quatrième trimestre. La mise à niveau de l'usine devrait être terminée au premier trimestre de 2021.

Essakane a mis en place des protocoles rigoureux concernant la COVID-19 pour assurer la santé et la sécurité des employés, notamment la distanciation physique, des stations de lavage des mains, le port obligatoire du masque au site et dans les bureaux de Ouagadougou, la modification des rotations de travail, l'utilisation de tests antigéniques rapides destinés aux employés qui entrent au site et la mise en quarantaine de tous les cas positifs ou suspectés. Les mesures supplémentaires instaurées comprennent la reconfiguration des installations aux sites pour satisfaire aux règles de distanciation physique, la mise sur pied d'un service ambulancier 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et des plans d'évacuation aérienne en cas d'urgence. À mesure que ces protocoles ont été intégrés dans les activités, la main-d'œuvre au site d'Essakane a progressivement augmenté pour atteindre une capacité normale au troisième trimestre de 2020. Essakane a achevé un projet visant à ajouter 200 lits au troisième trimestre pour satisfaire aux protocoles de lutte contre la COVID-19. De plus, un hôpital de campagne comptant 20 lits et une maison d'isolement médical ont été établis à Ouagadougou pour héberger les cas de COVID-19.

Également, la Société a élaboré des procédures de sécurité détaillées, a créé des canaux de communication pour répondre aux questions et aux préoccupations, et des professionnels en santé du site et les autorités de la santé publique ont mené des inspections afin d'assurer que ces mesures ont été adéquatement mises en œuvre et systématiquement observées.

Le coût des ventes par once vendue au quatrième trimestre et pour l'exercice 2020 était respectivement en hausse de 29 % et de 16 % par rapport à ceux aux mêmes périodes de l'exercice précédent principalement en raison des coûts d'exploitation supérieurs provoqués par le soutirage accru à partir des empilements afin d'alimenter l'usine, une plus grande consommation de cyanure pour s'adapter aux caractéristiques changeantes du minerai et des redevances accrues occasionnées par des prix de l'or réalisés supérieurs.

Le total des coûts décaissés par once produite au quatrième trimestre et pour l'exercice de 2020 était respectivement en hausse de 9 % et de 7 % par rapport à ceux des mêmes périodes de l'exercice précédent. Comme indiqué plus haut, cette augmentation s'expliquait principalement par des coûts d'exploitation et des redevances accrues.

Les coûts de maintien tout inclus par once vendue au quatrième trimestre de 2020 étaient de 15 % supérieurs à ceux à la même période de l'exercice précédent, principalement en raison d'une augmentation du coût des ventes par once et des coûts en immobilisations de maintien de l'équipement mobile. Les coûts de maintien tout inclus par once vendue pour l'exercice 2020 étaient de 7 % supérieurs à ceux à la même période de l'exercice précédent, principalement en raison d'une augmentation du coût des ventes par once qui a été en partie contrebalancée par une baisse des coûts en immobilisations de maintien.

Au quatrième trimestre de 2020, les coûts en immobilisations de maintien de 16,7 millions $ comprenaient l'équipement mobile de 7,0 millions $, les pièces de rechange de 3,2 millions $, la santé et la sécurité au camp de 2,1 millions $, la révision des génératrices de 1,6 million $, les améliorations à l'usine de 0,4 million $, le développement des ressources de 0,1 million $ et divers autres coûts en immobilisations de maintien de 2,3 millions $. Les coûts en immobilisations autres que le maintien de 20,7 millions $ comprenaient des frais de découverture incorporés de 15,6 millions $, la géomembrane des parcs à résidus et des digues de 3,3 millions $, la mise à niveau de l'usine de 1,0 million $ et divers autres coûts en immobilisations de maintien de 0,8 million $.

Les coûts en immobilisations de maintien de 37,3 millions $ de l'exercice 2020 comprenaient les pièces de rechange de 11,4 millions $, l'équipement mobile de 7,9 millions $, les améliorations à la santé et sécurité du camp de 4,6 millions $, les améliorations à l'usine de 3,3 millions $, la révision des génératrices de 2,4 millions $, le développement des ressources de 1,4 million $, et divers autres coûts en immobilisations de maintien de 6,3 millions $. Les coûts en immobilisations autres que le maintien de l'exercice 2020 de 76,4 millions $ comprenaient les frais de découverture incorporés de 57,8 millions $, la géomembrane des parcs à résidus et des digues de 11,9 millions $, la mise à niveau de l'usine de 4,6 millions $, l'agrandissement du camp de 1,3 million $ et divers autres coûts en immobilisations de maintien de 0,8 million $.

Perspectives

En 2021, la production attribuable d'Essakane devrait se situer entre 365 000 et 390 000 onces. Les coûts en immobilisations devraient se chiffrer à environ 150 millions $, dont 60 millions $ en coûts en immobilisations de maintien et 90 millions $ en coûts en immobilisations autres que le maintien. Les coûts en immobilisations de maintien de 60 millions $ comprennent des frais de découverture incorporés (10 millions $), des pièces de rechange (14 millions $), de l'équipement mobile (10 millions $), d'importantes reconstructions et réparations (5 millions $), une révision des génératrices (3 millions $), de l'équipement de l'usine (3 millions $), du développement des ressources (2 millions $) et d'autres coûts en immobilisations de maintien (13 millions $). Les coûts en immobilisations autres que le maintien de 90 millions $ comprennent des frais de découverture incorporés d'expansion (65 millions $), de la géomembrane du parc à résidus (11 millions $), des activités de réinstallations des villages (8 millions $), d'un épaississeur à résidus (3 millions $) et des mises à niveau de l'usine (3 millions $).

Mine Rosebel - Suriname (participation d'IAMGOLD - 95 %)

La production d'or attribuable au quatrième trimestre de 2020 représentait une diminution de 7 % comparativement à la même période de l'exercice précédent, principalement en raison d'un débit moindre à l'usine à la suite d'un entretien non planifié à l'usine pour refaire le blindage des broyeurs à boulets. Cette diminution a été en partie contrebalancée par des teneurs supérieures occasionnées par l'extraction menée à Saramacca représentant 1,36 million de tonnes de minerai à une teneur de 1,14 g Au/t.

La production d'or attribuable pour l'exercice 2020 a baissé de 16 % par rapport à la même période de l'exercice précédent principalement en raison d'une interruption de travail temporaire survenue entre le 12 juin et le 24 juillet 2020. La baisse était en partie contrebalancées par des teneurs plus élevées provenant du gisement Saramacca représentant un total de 2,35 millions de tonnes de minerai à une teneur de 1,27 g Au/t.

Le chemin de transport de Saramacca a été achevé au quatrième trimestre. Le projet d'accroître la capacité du camp afin de respecter les exigences de distanciation physique nouvellement mises en place est en cours, et les modules livrés au site pendant le trimestre sont en train d'être assemblés.

L'infrastructure supplémentaire et non critique de Saramacca sera terminée au premier semestre de 2021.

Rosebel a mis en place des protocoles rigoureux concernant la COVID-19 pour assurer la santé et la sécurité des employés, notamment la distanciation physique, le port obligatoire du masque dans les lieux publics ou les endroits où la distanciation physique n'est pas possible, la modification des rotations de travail, l'utilisation de tests antigéniques rapides administrés à 40 % des employés qui entrent au site et tous les cas qui sont entrés en contact et les cas symptomatiques ont été isolés dans des secteurs désignés. Les cas confirmés au site ont été transportés à Paramaribo pour être mis en quarantaine et recevoir des traitements dans les installations médicales gouvernementales. À mesure que ces protocoles ont été intégrés dans les activités, l'effectif de Rosebel a augmenté et le site fonctionnait à 75 % de sa capacité à la fin du quatrième trimestre de 2020. Pour héberger toute la main-d'œuvre dans le respect des protocoles de la COVID-19, un projet prévoyant l'ajout de 300 lits supplémentaires d'ici la fin du premier trimestre est en cours. L'usine fonctionnait à un taux normal à la fin de juillet en utilisant le minerai provenant principalement des empilements. L'alimentation directe de la mine devrait s'accroître par suite de l'augmentation de la main-d'œuvre au cours du deuxième trimestre de 2021. Par ailleurs, Saramacca a atteint les taux d'extraction prévus au quatrième trimestre.

La convention collective conclue avec le syndicat de Rosebel a expiré le 15 août 2020. Les négociations concernant une nouvelle convention se poursuivent.

Le coût des ventes par once vendue et le total des coûts décaissés par once produite au quatrième trimestre étaient respectivement supérieurs de 2 % et de 5 % comparativement à ceux à la même période de l'exercice précédent, surtout en raison de ventes et du volume de production moindres, et des redevances accrues occasionnées par les prix de l'or réalisés supérieurs. Le coût des ventes par once vendue et le total des coûts décaissés par once produite pour l'exercice 2020 étaient tous les deux en hausse de 6 % par rapport à l'exercice précédent. Cette hausse est essentiellement attribuable à la réduction du volume des ventes et de la production occasionnée par l'interruption de travail temporaire entre le 12 juin et le 24 juillet 2020, ainsi que des redevances accrues en raison des prix de l'or réalisés supérieurs.

Les coûts de maintien tout inclus au quatrième trimestre de 2020 correspondaient à ceux de la même période de l'exercice précédent. Les coûts de maintien tout inclus par once de l'exercice de 2020 ont augmenté de 5 % principalement en raison de coûts des ventes supérieurs par once, qui ont été en partie contrebalancés par une diminution des coûts en immobilisations de maintien.

Les coûts de maintien tout inclus au quatrième trimestre de 2020 de 8,1 millions $ comprenaient le développement des ressources de 2,4 millions $, les pièces de rechange de 1,9 million $, la rénovation des bâtiments de 0,7 million $, les améliorations à l'usine 0,7 million $, la gestion des résidus de 0,4 million $, l'équipement mobile de 0,4 million $ et divers autres coûts en immobilisations de maintien de 1,6 million $. Les coûts en immobilisations autres que le maintien au quatrième trimestre de 2020 de 12,3 millions $ comprenaient les frais de découverture incorporés de 7,3 millions $, 4,5 millions $ relatifs au projet Saramacca et 0,5 million $ destinés à l'expansion de la capacité du camp.

Les coûts de maintien tout inclus au quatrième trimestre de 2020 de 29,3 millions $ comprenaient les pièces de rechange de 10,9 millions $, le développement des ressources de 4,6 millions $, l'équipement de l'usine de 3,3 millions $, la rénovation des bâtiments de 2,7 millions $, la gestion des résidus de 1,9 million $, l'équipement mobile de 1,0 million $ et divers autres coûts en immobilisations de maintien de 4,9 millions $. Les coûts en immobilisations autres que de maintien pour l'exercice 2020 de 38,5 millions $ comprenaient 22,6 millions $ liés au projet Saramacca, 14,9 millions $ en frais de découverture incorporés et 1,0 million $ destinés à l'agrandissement de la capacité du camp. Des coûts de 22,6 millions $ au projet Saramacca étaient liés à la construction du chemin de transport, du pont et d'autres infrastructures, et aux coûts relatifs aux véhicules et à l'équipement mobile.

Perspectives

En 2021, la production attribuable de Rosebel devrait se situer entre 220 000 et 245 000 onces. Les coûts en immobilisations devraient se chiffrer à environ 125 millions $, dont 50 millions $ seront affectés aux coûts en immobilisations de maintien et 75 millions $ aux coûts en immobilisations autres que le maintien. Les coûts en immobilisations de maintien de 50 millions $ comprennent des pièces de rechange (23 millions $), des améliorations à l'usine (8 millions $), le développement des ressources (6 millions $), la gestion des résidus (5 millions $), la gestion des eaux (3 millions $), de l'équipement mobile (3 millions $) et d'autres petits projets (2 millions $). Les coûts en immobilisations autres que de maintien de 75 millions $ visent les agrandissements stratégiques dans la concession Rosebel (45 millions $), y compris l'infrastructure connexe de la fosse (6 millions $) et l'achèvement des travaux d'infrastructure et travaux civils à la propriété Saramacca (24 millions $).

Mine Westwood - Canada (participation d'IAMGOLD - 100 %)

Le 23 novembre 2020, IAMGOLD a annoncé une réduction temporaire d'environ 70 % de la main-d'œuvre sous terre à sa mine Westwood puisque les activités souterraines ont été placées en mode surveillance et maintien à la suite de l'événement sismique survenu le 30 octobre 2020. Comme il a été annoncé le 2 novembre 2020, la cause de l'événement sismique fait l'objet d'une enquête, et l'évaluation d'un plan de reprise des activités est en cours. L'usine de Westwood a redémarré le 4 novembre 2020 et traite le minerai provenant des empilements et de la fosse à ciel ouvert Grand Duc.

Malgré l'arrêt des activités souterraines, le processus d'obtention de permis, les études environnementales et l'échantillonnage ont débuté à la propriété Fayolle acquise au deuxième trimestre.

La production d'or au quatrième trimestre et pour l'exercice 2020 était respectivement de 52 % et de 13 % inférieurs principalement du fait que la mine a été placée en mode surveillance et maintien. Malgré les difficultés auxquelles fait face Westwood, le minerai supplémentaire provenant de Grand Duc a permis de réaliser le meilleur rendement en termes de débit depuis 2005.

Le coût des ventes par once vendu et le total des coûts décaissés par once produite au quatrième trimestre étaient respectivement supérieurs de 6 % et de 1 % comparativement à la même période de l'exercice précédent principalement en raison des volumes de ventes et de production moindres qui ont été en partie contrebalancés par des coûts d'exploitation inférieurs puisque la mine souterraine a été placée en mode surveillance et maintien au quatrième trimestre de 2020. Le coût des ventes par once vendue et le total des coûts décaissés par once produite pour l'exercice 2020 étaient respectivement supérieurs de 11 % et de 23 %. Cette augmentation s'expliquait principalement par la baisse des volumes des ventes et de la production.

Les coûts de maintien tout inclus par once vendue au quatrième trimestre et de l'exercice 2020 ont respectivement augmenté de 9 % et de 19 % par rapport aux mêmes périodes de l'exercice précédent, principalement en raison du coût des ventes par once supérieur qui a été en partie contrebalancé par le déclin des coûts en immobilisations de maintien en raison des restrictions imposées en lien avec la COVID-19 et l'arrêt des activités minières souterraines.

Au quatrième trimestre de 2020, les coûts en immobilisations de maintien de 2,1 millions $ comprenaient le développement reporté de 0,9 million $, la construction sous terre de 0,5 million $, l'équipement fixe souterrain de 0,3 million $, l'équipement mobile de 0,1 million et divers autres coûts en immobilisations de maintien de 0,3 million $. Au quatrième trimestre de 2020, les coûts en immobilisations autres que le maintien de 1,9 million $ comprenaient des travaux de développement reportés de 0,9 million $, de l'équipement fixe et de l'équipement de l'usine de 0,4 million $, de la construction sous terre de 0,1 million $, du forage de développement de 0,1 million $ et divers autres coûts en immobilisations autres que le maintien de 0,4 million $.

Pour l'exercice 2020, les coûts en immobilisations de maintien de 11,7 millions $ comprenaient le développement reporté de 7,0 millions $, l'équipement fixe souterrain de 2,3 millions $, la construction sous terre de 1,7 million $, l'équipement mobile de 0,2 million $ et divers autres coûts en immobilisations de maintien de 0,5 million $. Pour l'exercice 2020, les coûts en immobilisations autres que le maintien de 9,5 millions $ comprenaient du développement reporté de 5,7 millions $, du forage de développement de 1,4 million $, de la construction sous terre de 0,9 million $, de l'équipement fixe et de l'équipement de l'usine de 0,5 million $, de l'équipement mobile de 0,3 million $ et divers autres coûts en immobilisations autres que le maintien de 0,7 million $.

La mine d'or Westwood a été placée en mode surveillance et maintien le 25 mars 2020, comme les autres mines dans l'ensemble de la province, conformément aux directives du gouvernement du Québec pour lutter contre la pandémie de la COVID-19 puisque les activités minières ont été jugées non essentielles. Le 15 avril 2020, Westwood a repris ses activités, qui étaient en mode surveillance et maintien, à la suite de la confirmation donnée par le gouvernement du Québec le 13 avril 2020 voulant que les activités minières fassent partie des activités essentielles. Le redémarrage à Westwood a été réalisé conformément aux normes établies par le gouvernement du Québec, la Direction de la santé publique et la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (« CNESST ») en vue de limiter le risque de propagation de la COVID-19. L'intensification des activités comprenait une formation des employés sur les nouvelles procédures et mesures sanitaires, un ajustement des horaires de travail et du transport, des mesures de distanciation physique et de l'équipement de protection personnel. En outre, les contrôles d'accès au site ont été améliorés, y compris la prise de température de tous les employés et visiteurs qui entrent au site.

Perspectives

La production de Westwood en 2021 devrait se situer entre 45 000 et 65 000 onces, et ces prévisions tiennent compte de la reprise des activités d'extraction sous terre attendue au second semestre de l'exercice et sont soutenues par un plan de résilience opérationnelle visant l'extraction dans de multiples zones de la mine en toute sécurité. Les coûts en immobilisations devraient se chiffrer à environ 20 millions $, dont 10 millions $ seront affectés aux coûts en immobilisations de maintien et 10 millions $ aux coûts en immobilisations autres que le maintien.

ACTIVITÉS ABANDONNÉES

Mali - Mine Sadiola (participation d'IAMGOLD - 41 %)

Le 30 décembre 2020, IAMGOLD, de concert avec son partenaire en coentreprise, AngloGold Ashanti Limited (« AGA »), a conclu une entente pour vendre leurs participations conjointes dans la Société d'Exploitation des Mines d'Or de Sadiola S.A. (« Sadiola ») à Allied Gold Corp (« Allied Gold »). À la clôture, IAMGOLD et AGA ont chacune reçu 25 millions $. En outre, le 4 janvier 2021, IAMGOLD et AGA ont reçu une considération supplémentaire de 1,8 million $ correspondant à l'excédent du solde de trésorerie de Sadiola au 30 avril 2020 qui était plus élevé que le montant convenu dans le cadre de l'entente conclue par IAMGOLD et AGA avec Allied Gold en décembre 2019. IAMGOLD et AGA conservent le droit à une contrepartie reportée de 12,5 millions $ chacune à la production des 250 000 premières onces provenant du projet des sulfures de Sadiola (« PSS »), 12,5 millions $ chacune à la production de 250 000 onces supplémentaires provenant du PSS et 1,25 million $ chacune si Sadiola obtient gain de cause à l'issue du litige en cours devant les tribunaux maliens.

Mali - Mine Yatéla (participation d'IAMGOLD - 40 %)

Le 14 février 2019, Sadiola Exploration Limited (« SADEX »), filiale détenue conjointement par IAMGOLD et AGA, a conclu une convention d'achat d'actions avec le gouvernement du Mali aux termes de laquelle SADEX accepte de vendre au gouvernement du Mali sa participation de 80 % dans la Société d'Exploitation des Mines d'Or de Yatéla (« Yatéla »), en contrepartie de 1 $. Cette opération demeure soumise à diverses conditions préalables, notamment l'adoption de deux lois, la confirmation de la conversion de Yatéla en entité étatique et la création d'un organisme étatique qui assumerait la responsabilité de la réhabilitation et de la fermeture de la mine. Dans le cadre de cette opération et au moment de sa mise en œuvre, IAMGOLD paiera un montant forfaitaire d'environ 18,5 millions $ à cet organisme étatique qui correspond aux coûts estimés de la réhabilitation et de la fermeture de la mine Yatéla et du financement de certains programmes sociaux. Lorsque cette opération sera réalisée et que le paiement sera effectué, SADEX et les membres de son groupe seront dégagés de toute obligation se rapportant à la mine Yatéla, y compris en ce qui a trait à la réhabilitation et à la fermeture de la mine et au financement de programmes sociaux.

Au 31 mars 2019, le groupe destiné à être cédé de Yatéla répondait aux critères pour être classé comme détenu en vue de la vente. Le groupe destiné à être cédé de Yatéla satisfait toujours aux critères pour être classé comme étant détenu en vue de la vente puisqu'IAMGOLD est persuadée que les modalités énoncées ci-dessus seront respectées et que la vente sera conclue.

Ensemble, les groupes destinés à être cédés Sadiola et Yatéla sont considérés comme étant situés dans une zone géographique d'exploitation distincte et ont donc été présentés en tant qu'activités abandonnées dans les états consolidés des résultats (perte).

PROJETS DE CONSTRUCTION

Projet de coentreprise Côté Gold - Canada

Le projet Côté Gold est une coentreprise détenue à 70 % par IAMGOLD, l'exploitant, et à 30 % par Sumitomo Metal Mining Co., Ltd (« SMM »). Le 21 juillet 2020, IAMGOLD, de concert avec son partenaire en coentreprise, SMM, a annoncé la décision de procéder à la construction du projet, qui, selon un prix de l'or de 1 700 $ (sur une base à 100 %), devrait donner une valeur actualisée nette de 2 milliards $ et un taux de rendement interne de 22,4 % (voir le communiqué de presse du 21 juillet 2020).

Au 31 décembre 2020, le projet Côté Gold annonçait (sur une base à 100 %) des réserves minérales estimées prouvées et probables de 233,0 millions de tonnes d'une teneur de 1,0 g Au/t représentant 7,3 millions d'onces contenues. Les ressources mesurées et indiquées (incluant les réserves) totalisaient 365,5 millions de tonnes d'une teneur de 0,9 g Au/t représentant 10,2 millions d'onces contenues, et les ressources présumées totalisaient 189,6 millions de tonnes d'une teneur de 0,6 g Au/t représentant 3,8 millions d'onces contenues (voir le communiqué du 17 février 2021).

Conformément aux protocoles de sécurité liés à la COVID-19, établis partout dans l'entreprise, des mesures supplémentaires ont été prises pour protéger la santé et la sécurité des employés et des entrepreneurs au projet, notamment les tests PCR visant tout le personnel et les visiteurs qui entrent au site et l'utilisation obligatoire de masques dans les véhicules, les aires communes ou tout endroit où la distanciation physique n'est pas possible. En plus des tests PCR, IAMGOLD prévoit mettre en place les tests antigènes. Les deux tests sont des outils diagnostiques qui visent à réduire la propagation de la COVID-19 par la détection et la mise en quarantaine des personnes au besoin.

L'échéancier de construction prévu s'étale sur 32 mois et comporte les principales étapes suivantes :

  • Début de la construction : 3e t. 2020 - commencement conformément au calendrier
  • Début des travaux majeurs de terrassement : 2e t. 2021 - commencement au début du 1er t. 2021
  • Bâtiment de l'usine de traitement fermé : 1er t. 2022
  • Fin de la phase 1 du parc à résidus : 4e t. 2022
  • Fin de la mise en service : 3e t. 2023
  • Production commerciale : 2e semestre de 2023

Cannot view this image? Visit: https://orders.newsfilecorp.com/files/6077/74769_0a5b577534d06a5d_001.jpg
Figure 1

To view an enhanced version of Figure 1, please visit:
https://orders.newsfilecorp.com/files/6077/74769_0a5b577534d06a5d_001full.jpg

Le total des coûts d'IAMGOLD (exception faite des coûts irrécupérables) à partir du 1er juillet 2020 qui représentent la part de 70 % d'IAMGOLD des coûts de construction du projet, déduction faite de la location, demeure entre 875 millions $ et 925 millions $. La part d'IAMGOLD de la location devrait totaliser environ 120 millions $ en en supposant un taux de change du dollar américain par rapport au dollar canadien à l'avenir de 1,30 (précédemment d'environ 80 millions $ à un taux de change de 1,35).

Les coûts en immobilisations forment essentiellement le total des coûts. Les coûts autres qu'en immobilisations représentent environ 4 % du total. Actuellement, le total des coûts à engager prévu est présenté dans le tableau ci-dessous. Les changements mineurs d'un exercice par rapport à l'autre représentent le moment des contrats de location des coûts en immobilisations hors chemin critique à la suite de l'avancement des travaux techniques détaillés et de l'approvisionnement qui n'ont pas d'incidence sur le calendrier général du projet.

Répartition des coûts

Année % du total des coûts en immobilisations
  Estimation initiale Estimation actuelle
2020 : (à partir du 1er juillet) 10 % 6 %
2021 : 45 % 41 %
2022 : 35 % 35 %
2023 : 10 % 18 %

 

Les coûts du projet Côté Gold sont exposés aux fluctuations du dollar canadien. À la fin de l'exercice, ce qui comprend les contrats exécutés par la suite, IAMGOLD avait couvert son exposition au moyen de contrats à terme et de tunnels d'options comme suit : en 2021, environ 44 % de l'exposition est couverte dans une fourchette entre 1,28 $ et 1,47 $ US/$ CA. En outre, IAMGOLD a affecté environ 145 millions $ CA en trésorerie disponible pour financer le projet, qui combinés aux couvertures de dérivés, augmentent la portion d'exposition couverte à environ 73 %. En 2021, environ 28 % de l'exposition est couverte dans une fourchette entre 1,30 $ et 1,48 $ US/$ CA et en ce qui concerne le reste des coûts de construction en 2023, environ 65 % de l'exposition est couverte dans une fourchette entre 1,30 $ et 1,46 $ US/$ CA. IAMGOLD continuera de mettre en œuvre des couvertures pour équilibrer l'exposition du projet au dollar canadien, au besoin. Le projet est également exposé aux coûts du carburant. IAMGOLD a couvert environ 90 % de l'ensemble de l'exposition du projet au carburant au moyen de contrats de tunnel d'options fixés dans une fourchette entre 33 $ et 50 $ le baril de pétrole West Texas Intermediate.

Au cours du quatrième trimestre de 2020, Côté Gold a obtenu tous les principaux permis requis pour la construction actuellement prévue et a pu poursuivre les activités relatives à la construction du projet. IAMGOLD s'attend à recevoir en temps voulu les permis supplémentaires nécessaires pour terminer la construction et effectuer la mise en service des activités. Au 31 décembre 2020, 73 % des études techniques détaillées avaient été réalisées, ce qui a permis à IAMGOLD d'établir des contrats fermes et de garantir les prix pour tous les principaux équipements. Ces éléments comprenaient l'attribution des contrats pour la fabrication des articles à long délai de livraison comme le broyeur à boulets et le broyeur à rouleaux à haute pression. Par conséquent, 45 % des coûts totaux depuis le 1er juillet sont engagés, ce qui permet de réduire davantage les risques techniques et les risques liés aux coûts du projet.

Au quatrième trimestre de 2020, les entrepreneurs en travaux de terrassement ont également été mobilisés au site en avance et ont commencé les travaux, y compris la préparation des plateformes, l'élargissement des routes et l'enlèvement des morts-terrains. La construction du camp a progressé et comptait deux dortoirs en place en janvier 2021 qui permettront d'accroître les activités au site. Du nombre total de chambres prévues, environ 25 % ont été installées et répondent actuellement aux besoins du site.

Au 31 décembre 2020, 51 millions $ du total des coûts prévus du projet à compter du 1er juillet 2020 ont été engagés.

  Trois mois terminés le
31 décembre
Exercices terminés le
31 décembre
(en millions $) 2020 2019 2018 2020 2019 2018
Coûts en immobilisations   38,0 $   6,8 $   4,7 $   73,1 $   31,3 $   17,8 $  

 

Perspectives

Les travaux de terrassement au projet ont débuté au premier trimestre, en avance sur le calendrier.

La construction du camp en vue d'accroître la capacité actuelle sur le site se poursuivra comme prévu, et le camp devrait entièrement mis en service d'ici le second semestre de 2021. Les études techniques détaillées se poursuivront, et l'approvisionnement entamera la phase d'accélération des contrats d'équipement critique attribués au quatrième trimestre de 2020.

Les dépenses devraient totaliser 368 millions $ en 2021, y compris des coûts en immobilisations de 355 millions $.

Prospection primaire

Outre les programmes de forage de délimitation visant à étayer les futures activités minières au gisement Côté Gold, IAMGOLD réalise également un programme de prospection primaire sur la propriété Côté Gold. La prospection primaire ne fait pas partie du budget alloué au projet.

Au quatrième trimestre de 2020, IAMGOLD a engagé 0,5 million $ (1,8 million $ en 2020) en activités de prospection primaire qui se concentraient sur la continuité du forage au diamant de délimitation aux nouvelles découvertes des zones Gosselin et Young-Shannon, situées à environ 1,5 kilomètre au nord-est du gisement Côté Gold. Environ 4 100 mètres de forage au diamant ont été réalisés au cours du trimestre, pour un total d'environ 11 800 mètres réalisés en 2020. Après la fin du trimestre, IAMGOLD a annoncé les premiers résultats d'analyse du programme de forage de délimitation, dont les principaux résultats comprenaient : 417,3 mètres d'une teneur de 0,95 g Au/t incluant 197,2 mètres d'une teneur de 1,60 g Au/t, 353,0 mètres d'une teneur de 1,04 g Au/t, incluant 46,0 mètres d'une teneur de 3,39 g Au/t, et 86,0 mètres d'une teneur de 5,57 g Au/t, incluant 30,35 mètres d'une teneur de 14,70 g Au/t (voir le communiqué du 21 janvier 2021).

En 2021, IAMGOLD compte dépenser 2,8 millions $ en prospection primaire en lien avec la propriété Côté Gold. Environ 17 000 mètres de forage au diamant sont prévus, y compris 14 500 mètres pour poursuivre le programme de forage de délimitation à la zone Gosselin visant à étayer la réalisation d'une première estimation des ressources attendue au second semestre de 2021.

PROJETS DE MISE EN VALEUR

Projet Boto (Sénégal)

Au 31 décembre 2020, le projet Boto annonçait (sur une base à 100 %) des réserves minérales estimées probables de 29,0 millions de tonnes d'une teneur de 1,7 g Au/t représentant 1,6 million d'onces contenues. Les ressources indiquées (incluant les réserves) totalisaient 40,6 millions de tonnes d'une teneur de 1,6 g Au/t représentant 2,0 millions d'onces contenues, et les ressources présumées totalisaient 8,2 millions de tonnes d'une teneur de 1,8 g Au/t représentant 469 000 onces contenues (voir le communiqué du 17 février 2021).

Conformément aux protocoles de sécurité liés à la COVID-19 établis partout dans l'entreprise, des mesures supplémentaires ont été prises pour protéger la santé et la sécurité des employés et des entrepreneurs au projet, comme le port obligatoire de masques dans les véhicules, les aires communes ou tout endroit où la distanciation physique n'est pas possible.

Au cours du premier trimestre de 2020, IAMGOLD a annoncé que le gouvernement de la République du Sénégal a approuvé le permis d'exploitation minière du projet aurifère Boto d'une durée initiale de 20 ans. Grâce à l'obtention du permis d'exploitation, le projet détient tous les permis nécessaires et est en bonne posture pour permettre une décision de construction et de production éventuelles. IAMGOLD a également annoncé les résultats de diverses études de mise en valeur et d'optimisation opérationnelle du projet entreprises depuis l'achèvement de l'étude de faisabilité de 2018 et a déposé un rapport technique selon la Norme canadienne 43-101. L'étude optimisée prévoit une exploitation qui devrait produire en moyenne 160 000 onces d'or par année au cours des 6 premières années d'exploitation, soit une moyenne de 130 000 onces d'or par année, à un coût de maintien tout inclus de 842 $ par once vendue sur la durée de vie de la mine, soit environ 11 ans. Les coûts en immobilisations initiaux prévus étant de 271 millions $, l'étude suggère une la valeur actualisée nette du projet, après impôts (en utilisant un taux d'actualisation de 6 %) de 219 millions $ établi d'après un prix de l'or estimé de 1 350 $ par once (voir les communiqués de presse du 22 octobre 2018, du 13 janvier 2020 et du 14 février 2020). L'estimation des coûts d'investissement de l'étude d'optimisation tient compte des prix au deuxième trimestre de 2019 à raison d'une précision dans l'ensemble de ±15 %. L'estimation de l'étude d'optimisation exclut la hausse, l'inflation et les effets des modifications apportées au projet et au calendrier.

Au cours du quatrième trimestre de 2020, les activités d'atténuation de risques liés à la mise en valeur du projet se sont poursuivies, et le degré d'avancement de l'ingénierie du projet se situe à environ 70 %. Les activités comprenaient le commencement de la construction de la route, la mise en service d'un camp de construction, le début des travaux de terrassement pour l'établissement d'un camp permanent et l'attribution des contrats relatifs à la conception de l'équipement de l'usine. Diverses évaluations géotechniques et hydrogéologiques sont en cours et serviront à peaufiner la conception des installations et de la fosse. Les restrictions liées à la pandémie de la COVID-19 se sont assouplies au quatrième trimestre et ont permis aux travaux au site de progresser dans le respect des contrôles et des processus adéquats mis en place pour assurer un milieu de travail sécuritaire pour tout le personnel et les communautés avoisinantes. Les coûts en immobilisations en 2020 totalisaient 16,1 millions $.

En 2020, IAMGOLD a effectué environ 23 000 mètres de forage au diamant et en circulation inverse. Les efforts de prospection se sont poursuivis, surtout le forage de définition et de délimitation visant la conversion de ressources, ainsi que le travail en vue d'élargir les ressources existantes et d'évaluer des zones ciblées sélectionnées dans le permis d'exploitation pour découvrir de nouvelles zones de minéralisation présentant un potentiel d'augmenter les ressources existantes.

Perspectives

En 2021, les coûts en immobilisations devraient totaliser 60 millions $ et comportent un ensemble de travaux préliminaires qui comprennent l'achèvement d'une route accessible toute l'année, les travaux techniques de l'équipement critique de l'usine et les programmes visant à promouvoir la cohésion avec les communautés locales et à assurer des protections environnementales adéquates. La Société engage actuellement des coûts supplémentaires dans le cadre du processus d'atténuation des risques du projet et en vue de le positionner pour une décision de construction. Les travaux de gestion du projet se poursuivent et font progresser ce dernier en prévision d'une décision de construction éventuelle.

PROSPECTION

La Société a activement effectué de la prospection à des projets à proximité des mines existantes et à des projets primaires situés dans certains pays de l'Afrique de l'Ouest, de l'Amérique du Nord et de l'Amérique du Sud.

En 2020, les coûts de prospection et d'études de projets totalisaient 36,3 millions $ comparativement à 51,2 millions $ à l'exercice précédent, dont 27,7 millions $ étaient imputés aux charges et 8,6 millions $ inscrits à l'actif. Selon la méthode comptable adoptée par IAMGOLD, les coûts de prospection sont imputés aux charges, et les coûts d'évaluation de la faisabilité technique et de la viabilité commerciale d'extraction des ressources minérales, y compris celles se trouvant à même ou à côté des sites miniers existants, sont inscrits à l'actif. La diminution des dépenses totales de prospection et d'études de projet tient compte des difficultés et des reports de programmes en raison de la pandémie mondiale de la COVID-19. Les activités de forage aux projets actifs et aux sites miniers totalisaient environ 192 000 mètres au cours de l'exercice et correspondaient aux prévisions des programmes de 2020.

  Trois mois terminés le
31 décembre
Exercices terminés le
31 décembre
(en millions $) 2020 2019 2018 2020 2019 2018
Projets de prospection primaire   6,1 $   6,2 $   7,3 $   19,9 $   27,7 $   31,0 $
Projets de prospection à proximité des mines1 5,1   5,2   7,2   16,4   19,3   25,8  
  11,2   11,4   14,5   36,3   47,0   56,8  
Études de faisabilité et autres études -   1,6   7,2   -   4,2   23,7  
    11,2 $   13,0 $   21,7 $   36,3 $   51,2 $   80,5 $

 

1 Les projets de prospection à proximité des mines en 2020, 2019 et 2018 ne comprenaient pas les coûts liés aux coentreprises respectivement de néant, de néant et de 0,2 million $ et comprenaient la prospection à proximité des mines et le développement des ressources respectivement de 8,4 millions $, de 9,9 millions $ et de 12,6 millions $.

 

PERSPECTIVES

En 2021, le programme de dépenses de prospection prévues (à l'exception des études de projets) totalisera 56 millions $ et comprendra des programmes de prospection primaire et à proximité des mines. Les programmes à proximité des mines viseront encore la conversion des ressources à tous les sites d'exploitation, ainsi que l'évaluation des cibles régionales connexes pour identifier et délimiter, le cas échéant, de nouvelles ressources satellites pour assurer la production future, y compris l'avancement du concept de fonctionnement selon une structure en étoile de Westwood aux projets Fayolle et Rouyn, au Québec. Les programmes de prospection primaire continueront de cibler la délimitation et l'expansion des ressources aux projets de mise en valeur et aux projets de ressources à des stades avancés, notamment à la zone Gosselin du projet Côté Gold en Ontario, au gisement Diakah et à la découverte Karita près du projet Boto, qui font partie du programme régional Bambouk en Afrique de l'Ouest, et au projet Nelligan au Québec. En outre, IAMGOLD compte poursuivre la prospection afin de faire de nouvelles découvertes au sein de son éventail de premier plan dans l'industrie de projets à des stades primaires.

En 2021, le programme de développement des ressources et de prospection comprendra entre 240 000 et 280 000 mètres de forage en circulation inverse et de forage au diamant.

(en millions $) Incorporés1 Dépensés Total
Projets de prospection primaire   - $   33 $   33 $
Projets de prospection à proximité des mines2 13   10   23  
    13 $   43 $   56 $

 

1 La portion incorporée des coûts en immobilisations prévus en 2020 de 13 millions $ est comprise dans les prévisions des coûts en immobilisations de 710 millions $ (± 5 %) d'IAMGOLD.
2 Les projets de prospection à proximité des mines comprennent la prospection prévue aux mines existantes et le développement des ressources de 13 millions $.

 

PROJETS DE PROSPECTION À PROXIMITÉ DES MINES

Les équipes d'exploration minière et régionale d'IAMGOLD ont poursuivi leurs travaux de prospection et de mise en valeur systématiques des ressources près des mines en 2020 aux exploitations d'Essakane, de Rosebel et de Westwood.

Essakane, Burkina Faso

Au 31 décembre 2020, IAMGOLD a annoncé des réserves prouvées et probables attribuables totales à Essakane qui comprennent les réserves de la lixiviation en tas de 101,8 millions de tonnes d'une teneur de 0,9 g Au/t représentant 3,0 millions d'onces contenues. Les ressources minérales mesurées et indiquées attribuables totales (incluant les réserves) se chiffraient à 126,4 millions de tonnes d'une teneur de 1,0 g Au/t représentant 3,8 millions d'onces contenues, et les ressources présumées attribuables totalisaient 9,2 millions de tonnes d'une teneur de 1,1 g Au/t représentant 317 000 onces contenues. Le gisement satellite Gossey avoisinant, situé à environ 15 kilomètres au nord-ouest de la mine Essakane, recèle 9,4 millions de tonnes de ressources indiquées attribuables d'une teneur de 0,9 g Au/t pour un total de 262 000 onces contenues et 2,6 millions de tonnes de ressources minérales présumées d'une teneur de 0,9 g Au/t pour un total de 77 000 onces contenues (voir le communiqué de presse du 17 février 2021).

Au premier trimestre de 2020, IAMGOLD a déposé un rapport technique établi selon la Norme canadienne 43-101 sur l'étude de faisabilité portant sur le charbon en lixiviation (« CEL ») et la lixiviation en tas à Essakane, qui étayait l'investissement dans en vue d'optimiser l'usine, d'augmenter la capacité de l'usine de CEL et de reporter la lixiviation en tas à la fin de la vie de la mine Essakane (voir le communiqué de presse en date du 12 février 2020).

En 2020, IAMGOLD a effectué environ 7 200 mètres de forage au diamant et en circulation inverse ciblant la définition et le développement des ressources à la zone principale d'Essakane et au gisement Falagountou, ainsi qu'au projet satellite Tassiri, situé à environ 8 kilomètres au sud-ouest de la zone principale.

En 2021, environ 7 200 mètres de forage au diamant et en circulation inverse sont prévus pour continuer à évaluer le potentiel de ressources à des cibles hautement prioritaires à distance de transport par camion d'Essakane, y compris GEM, Korizena et Tassiri.

Rosebel, Suriname

Au 31 décembre 2020, IAMGOLD a déclaré des réserves minérales prouvées et probables attribuables totales estimées à Rosebel, y compris le gisement Saramacca, qui comportaient 124,0 millions de tonnes d'une teneur de 1,9 g Au/t représentant 4,1 millions d'onces contenues. Les ressources mesurées et indiquées attribuables totales (incluant les réserves) se chiffraient à 277,2 millions de tonnes d'une teneur de 1,0 g Au/t représentant 8,6 millions d'onces contenues, et les ressources présumées attribuables totalisaient 67,1 millions de tonnes d'une teneur de 0,9 g Au/t représentant 1,9 million d'onces contenues (voir le communiqué du 17 février 2021).

En 2020, IAMGOLD a réalisé environ 47 150 mètres de forage au diamant et de forage en circulation inverse visant à évaluer des prolongements potentiels des ressources à proximité des exploitations existantes. Au quatrième trimestre de 2020, environ 15 600 mètres de forage au diamant de définition ont été réalisés aux fosses J Zone, Pay Caro, Kookhoven et Rosebel dans la concession minière Rosebel pour faire passer des ressources présumées à la catégorie des ressources indiquées. Les activités de forage à la fosse Saramacca ont été reportées à 2021. Les activités de prospection régionale se sont poursuivies pour évaluer différentes zones ciblées concentrées principalement le long du corridor Brokolonko-Saramacca. Environ 6 300 mètres de forage en circulation inverse ont été réalisés au cours du quatrième trimestre pour un total de 7 200 mètres pour l'exercice.

En 2021, environ 61 000 mètres de forage au diamant et en circulation inverse sont prévus pour améliorer la confiance dans les ressources, cibler le prolongement des ressources et continuer d'explorer des cibles de prospection hautement prioritaires sur le bail minier et les concessions de prospection avoisinantes.

Westwood, Canada

Au 31 décembre 2020, IAMGOLD a déclaré des réserves minérales prouvées et probables attribuables totales estimées à Westwood qui comportaient 3,95 millions de tonnes d'une teneur de 4,9 g Au/t représentant 626 000 onces contenues. Les ressources mesurées et indiquées attribuables totales (incluant les réserves) se chiffraient à 7,2 millions de tonnes d'une teneur de 7,0 g Au/t représentant 1,6 million d'onces contenues, et les ressources présumées attribuables totalisaient 7,0 millions de tonnes d'une teneur de 8,0 g Au/t représentant 1,8 million d'onces contenues (voir le communiqué du 17 février 2021).

Au quatrième trimestre de 2020, l'extraction souterraine cumulait 737 mètres de développement latéral, soit un total de 5 167 mètres en 2020. De plus, près de 5 000 mètres de développement des ressources par forage au diamant et environ 1 370 mètres par forage géotechnique ont été réalisés au cours du quatrième trimestre pour un total d'environ 11 000 mètres à la surface et de 49 700 mètres de forage de développement de ressources sous terre et de forage géotechnique au diamant en 2020. Le programme de forage au diamant se concentrait sur la définition des zones minéralisées connues et la définition des ressources dans les secteurs d'extraction sous terre. Le programme à la surface visait à mettre à jour les ressources présumées à la fosse satellite Grand Duc, située à 1 kilomètre à l'ouest de l'usine de Westwood.

En 2021, environ 39 000 mètres de forage au diamant sous terre et à la surface sont prévus pour continuer de mettre l'accent sur la définition et le développement des ressources, qui comprennent 10 000 mètres aux projets d'exploitation à la surface.

PROJETS DE PROSPECTION PRIMAIRE

Outre les programmes de prospection à proximité des mines détaillés ci-dessus, IAMGOLD a activement mené un certain nombre de projets de prospection primaire et de programme de forage allant du stade initial au stade avancé au cours de 2020. Les principaux résultats comprenaient :

Diakha-Siribaya - Mali

Au 31 décembre 2020, la Société a annoncé, sur une base à 100 %, des ressources minérales totales indiquées de 18,0 millions de tonnes d'une teneur de 1,3 g Au/t représentant 744 000 onces d'or contenues et des ressources présumées de 23,2 millions de tonnes d'une teneur de 1,6 g Au/t représentant 1,2 million d'onces contenues (voir le communiqué du 17 février 2021).

Au cours du quatrième trimestre de 2020, IAMGOLD a effectué environ 300 mètres de forage en circulation inverse en vue d'amorcer la prospection des secteurs cibles près du gisement Siribaya zone 1B. Tout au long de 2020, les activités de prospection visaient à prospecter des cibles géochimiques et géophysiques hautement prioritaires dans un rayon de 20 kilomètres du gisement Diakha, ainsi qu'à tester les prolongements du gisement Diakha latéralement au sud. Environ 2 300 mètres de forage au diamant et en circulation inverse ont été réalisés en 2020.

Le programme de prospection de 2021 comprendra la réalisation d'environ 22 000 mètres de forage de définition au gisement Diakha pour mettre à jour les ressources présumées en vue d'étayer les études d'évaluation en cours dans le complexe régional Bambouk.

Karita - Guinée

Acquis en 2017, le projet Karita, détenu en propriété exclusive par IAMGOLD, comporte un permis de prospection couvrant une superficie d'environ 100 kilomètres carrés située en Guinée entre le projet Boto d'IAMGOLD au Sénégal, au nord, et le projet aurifère Diakha-Siribaya au Mali, au sud.

En 2019, le premier programme de forage totalisant environ 1 800 mètres de forage en circulation inverse a été réalisé grâce auquel les résultats d'analyse ont confirmé la découverte d'une nouvelle minéralisation le long de cette portion de la zone de cisaillement sénégalo-malienne. Les principaux résultats d'analyse comprenaient : 29,0 mètres d'une teneur de 2,96 g Au/t, 21,0 mètres d'une teneur de 9,01 g Au/t et 16,0 mètres d'une teneur de 3,17 g Au/t (voir le communiqué de presse du 2 octobre 2019).

Tout au long de 2020, les travaux de prospection portaient sur la préparation et la planification logistiques en vue du commencement d'un programme de forage d'évaluation des ressources. En raison des importantes répercussions logistiques causées par la pandémie de la COVID-19 en 2020, le programme a été retardé et reporté à 2021. Le programme de prospection de 2021 comprendra un programme de forage de délimitation d'environ 20 000 mètres visant à étayer une future première estimation des ressources.

Pitangui - Brésil

Au 31 décembre 2020, IAMGOLD a annoncé (sur une base à 100 %) au gisement São Sebastião des ressources indiquées de 3,3 millions de tonnes d'une teneur de 4,4 g Au/t représentant 470 000 onces contenues et des ressources présumées de 3,6 millions de tonnes d'une teneur de 3,8 g Au/t représentant 433 000 onces contenues (voir le communiqué du 17 février 2021).

En 2020, environ 1 100 mètres de forage au diamant ont été réalisés pour évaluer des cibles de prospection régionale situées dans les permis d'exploration d'environ 180 kilomètres carrés. Pendant la majeure partie de l'année, toutes les activités de prospection sur le terrain étaient suspendues en raison de la pandémie de la COVID-19.

Le programme de prospection de 2021 continuera d'évaluer les prolongements des ressources ciblées et des diverses cibles de prospection situées sur la vaste propriété.

Coentreprise Monster Lake, Canada

Au 31 décembre 2020, IAMGOLD avait déclaré (sur une base à 100 %) des ressources minérales présumées de 1,1 million de tonnes d'une teneur de 12,1 g Au/t représentant 433 300 onces contenues, d'après un scénario d'exploitation minière souterraine (voir le communiqué de presse du 17 février 2021).

Au cours du quatrième trimestre de 2020, IAMGOLD a fait l'acquisition de la participation restante de 25 % de TomaGold dans le projet Monster Lake. La contrepartie totale de 8,5 millions $ CA comprenait 500 000 $ en trésorerie et l'émission de 1 464 377 actions ordinaires d'IAMGOLD. La Société détient une participation indivise de 100 % dans le projet (voir les communiqués de presse de TomaGold du 17 septembre et du 11 novembre 2020).

Au cours de 2020, la Société a réalisé environ 3 000 mètres de forage au diamant visant à tester la zone de cisaillement Annie afin de tenter d'élargir la minéralisation recoupée en 2019 et a publié des résultats d'analyse qui comprenaient les principaux résultats suivants : 3,8 mètres d'une teneur de 16,9 g Au/t, 2,82 mètres d'une teneur de 5,63 g Au/t et 12,3 mètres d'une teneur de 2,09 g Au/t (voir le communiqué de presse du 13 août 2020).

Le programme de prospection de 2021 visera le repérage et l'évaluation de nouvelles cibles dans l'ensemble du projet, y compris la réalisation d'un programme régional d'échantillonnage de tills et de cartographie géologique. Environ 3 400 mètres de forage au diamant sont également prévus pour poursuivre l'évaluation du potentiel de ressources de la zone de cisaillement Annie, située le long de plus de 4 kilomètres du corridor structural abritant la ressource 325 Mégane.

Coentreprise Nelligan, Canada

Le projet Nelligan est exploité aux termes d'une convention de participation conditionnelle conclue avec Vanstar Mining Resources Inc. selon laquelle IAMGOLD détient une participation de 75 %, et Vanstar Mining Resources Inc., une participation de 25 %, et selon laquelle IAMGOLD détient l'option d'acquérir une participation additionnelle de 5 %. Le projet est situé à environ 15 kilomètres au sud du projet Monster Lake dans le secteur de Chapais-Chibougamau au Québec.

Au 31 décembre 2020, IAMGOLD a déclaré (sur une base à 100 %) des ressources minérales présumées de 97,0 millions de tonnes d'une teneur de 1,0 g Au/t représentant 3,2 millions d'onces contenues (voir le communiqué de presse du 17 février 2021).

Au cours de 2020, IAMGOLD a réalisé environ 7 600 mètres de forage au diamant qui visait à effectuer du forage de définition et d'extension à la Zone Renard pour évaluer les prolongements potentiels des ressources latéralement et en profondeur. Les résultats du programme de prospection de 2020 ont été annoncés tout au long de l'année et comprenaient les principaux résultats suivants : 25,1 mètres d'une teneur de 1,87 g Au/t, 27,0 mètres d'une teneur de 2,86 g Au/t ; 39,1 mètres d'une teneur de 2,14 g Au/t, 34,5 mètres d'une teneur de 1,85 g Au/t, 17,3 mètres d'une teneur de 7,62 g Au/t et 42,0 mètres d'une teneur de 1,15 g Au/t (voir les communiqués de presse du 18 juin, du 11 août et du 2 décembre 2020).

En 2021, les résultats d'un échantillonnage métallurgique et d'un programme d'essais devraient fournir des informations supplémentaires et permettre de continuer à affiner les paramètres des schémas de procédé, d'améliorer la compréhension d'IAMGOLD de la récupération d'or potentielle et d'établir les caractéristiques de broyage et d'usinage de la minéralisation. Le programme de prospection continuera d'être axé sur le prolongement de la ressource et portera sur environ 10 000 mètres de forage au diamant prévu pour soutenir la réalisation d'une mise à jour de l'estimation des ressources attendue au second semestre de 2021. Les activités de prospection continueront également de repérer et d'évaluer de nouvelles cibles en dehors de l'empreinte actuelle ailleurs dans la propriété.

Option Rouyn - Canada

IAMGOLD a conclu une option d'achat avec Ressources Yorbeau inc. (« Yorbeau ») concernant le projet Rouyn, situé près de la ville de Rouyn-Noranda au Québec. En vertu des modalités de la convention d'achat, IAMGOLD peut acquérir une participation de 100 % dans le projet en effectuant des paiements en trésorerie prévus totalisant 4 millions $ CA et en affectant un total de 9 millions $ CA à la prospection sur une période de quatre ans. À la fin de cette période, IAMGOLD doit réaliser une estimation des ressources conforme à la Norme canadienne 43-101, après quoi IAMGOLD pourra acquérir à son choix une participation de 100 % dans le projet, sous réserve du paiement à Yorbeau d'une redevance sur le rendement net à la sortie de fonderie de 2 % d'une somme égale au moindre de 15 $ CA par once de ressources ou 30 millions $ CA.

En 2020, IAMGOLD a effectué environ 16 400 mètres de forage au diamant afin de définir et de tester les prolongements latéraux de la zone du lac Gamble ainsi que de tester des cibles hautement prioritaires choisies dans la région du gîte historique Astoria, qui est situé à environ un kilomètre à l'est de la zone du lac Gamble. Les résultats d'analyse du lac Gamble publié au cours de l'exercice comprenaient : 9,8 mètres d'une teneur de 10,4 g Au/t, 9,8 mètres d'une teneur de 27,8 g Au/t (incluant 4,4 mètres d'une teneur de 58,4 g Au/t), 4,1 mètres d'une teneur de 10,4 g Au/t et 7,4 mètres d'une teneur de 8,3 g Au/t (voir les communiqués de presse du 13 mai et du 20 août 2020).

En 2021, un programme de forage au diamant de 14 000 mètres est prévu pour délimiter davantage les zones du lac Gamble et Astoria en vue d'étayer une prochaine première estimation des ressources. Le programme entamera également l'évaluation du potentiel de ressources d'autres cibles choisies, notamment les secteurs Cinderella et Augmitto.

Coentreprise Borosi Est - Nicaragua

Au cours du troisième trimestre de 2020, IAMGOLD a vendu sa participation de 70 % dans le projet à Calibre Mining Corp. La contrepartie totale comprenait 4,1 millions $ en trésorerie et en actions, et une redevance sur le rendement net à la sortie de fonderie de 2,0 % sur la production future issue de la propriété en faveur d'IAMGOLD (voir les communiqués de presse de Calibre du 13 août et du 20 août 2020).

AUTRE

Loma Larga, Équateur

IAMGOLD, par sa part de 35,5 % (31 décembre 2019 - 35,6 %) dans les capitaux propres d'INV Metals Inc. (« INV Metals »), détient une participation indirecte dans le projet aurifère, argentifère et cuprifère Loma Larga en Équateur méridional. La participation d'IAMGOLD dans INV Metals a diminué à 35,5 % au premier trimestre de 2020 par suite de l'émission d'actions supplémentaires d'INV Metals.

Au cours du deuxième trimestre de 2020, INV Metals a déposé un rapport technique d'étude de faisabilité conforme à la Norme canadienne 43-101 pour étayer les résultats de faisabilité mis à jour et annoncés. L'étude de faisabilité soutient la mise en valeur proposée d'une mine souterraine dont la production moyenne annuelle anticipée se chiffre à 203 000 onces d'or équivalent sur une durée de vie de 12 ans, à un taux de rendement interne après impôt de 28,3 %, une période de récupération de 2,4 ans et une valeur actualisée nette après impôt de 454 millions $ en utilisant un prix de l'or de 1 400 $ par once (voir le communiqué de presse d'INV Metals du 31 mars et du 14 avril 2020).

Au cours du troisième trimestre de 2020, INV Metals a achevé l'étude d'impact environnemental et se concentre toujours sur l'obtention des permis et du financement du projet Loma Larga dans le but de commencer la mise en valeur en 2021. De plus, INV Metals a annoncé que le tribunal constitutionnel équatorien a maintenu les droits des titulaires de concession minière et a renforcé tout droit légitime potentiellement compromis auparavant (voir le communiqué de presse d'INV Metals du 21 septembre 2020).

Après la fin de l'exercice, IAMGOLD a participé au placement privé d'INV Metals et a acquis 4,8 millions d'actions ordinaires supplémentaires d'INV Metals au prix de 0,45 $ CA par action pour un montant total de 1,7 million $ (2,2 millions $ CA). Cette acquisition a permis à IAMGOLD de conserver sa participation de 35,5 % dans INV Metals (voir le communiqué de presse d'INV Metals du 29 janvier 2021).

RENVOIS (excluant les tableaux)

1 Le coût des ventes, exception faite de l'amortissement, comme indiqué à la note 38 des états financiers annuels consolidés d'IAMGOLD, est établi sur une base attribuable d'onces vendues (hormis les participations ne donnant pas le contrôle de 10 % à Essakane et de 5 % à Rosebel).
2 Il s'agit d'une mesure hors PCGR. Se reporter au rapprochement de la section des mesures de rendement hors PCGR du rapport de gestion d'IAMGOLD.
3 Le taux JART désigne le nombre d'incidents occasionnant des jours d'absence, des restrictions et des transferts par 100 employés.
4 Indice social Jantzi (JSI). Le JSI est un indice modelé sur le S&P/TSX 60 et pondéré selon la capitalisation boursière qui se compose d'actions ordinaires de sociétés choisies en fonction de leur responsabilité sociale selon un vaste ensemble de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance.

 

TÉLÉCONFÉRENCE

Une téléconférence aura lieu le jeudi 18 février 2021, à 8 h 30 (heure normale de l'Est) au cours de laquelle la direction discutera des résultats d'exploitation et des résultats financiers de la Société du quatrième trimestre et de l'exercice complet de 2020. Une webdiffusion de la conférence téléphonique sera disponible sur le site Web d'IAMGOLD à l'adresse : www.iamgold.com.

Renseignements au sujet de la téléconférence :

Nº sans frais en Amérique du Nord : 1 800 319-4610 ou à l'international : 1 604 638-5340

L'enregistrement de l'appel sera disponible pendant un mois après la téléconférence en composant :

Nº sans frais en Amérique du Nord : 1 800 319-6413 ou à l'international : 1 604 638-9010, mot de passe : 5818#.

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Toute l'information contenue dans le présent communiqué de presse, y compris l'information relative au rendement financier ou aux résultats d'exploitation futurs de la Société et tout autre énoncé qui exprime les attentes ou les estimations de la direction quant aux rendements futurs, y compris les énoncés à l'égard des prévisions concernant les projets de la Société, à l'exception des faits historiques, constitue des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont établis selon des anticipations, des estimations et des projections à la date du présent communiqué de presse. Par exemple, les énoncés prospectifs dans le présent communiqué de presse se retrouvent, sans s'y limiter, dans les rubriques intitulées « Prochains catalyseurs de croissance », « Sommaire du quatrième trimestre et de l'exercice 2020 », « Perspectives de 2021 », « Projets de construction » « Projets de mise en valeur », et « Prospection », et comprennent, sans s'y limiter, des énoncés en ce qui concerne les prévisions de la Société à l'égard de la production, le coût des ventes, le total des coûts décaissés, les coûts de maintien tout inclus, les charges d'amortissement, le taux d'impôt effectif, les coûts en immobilisations, les perspectives des exploitations, les projets de mise en valeur et d'expansion, la prospection, les cours futurs de l'or, l'estimation des réserves et des ressources minérales, la réalisation des estimations des réserves et des ressources minérales, le moment et le volume de la production future estimée, les coûts de production, les délais d'obtention des permis, les fluctuations des monnaies, les exigences d'investissement supplémentaire, la réglementation gouvernementale des exploitations minières, les risques environnementaux, les dépenses de réhabilitation non anticipées, les litiges liés aux titres de propriétés ou de claims et les limitations de couverture d'assurance. Les énoncés prospectifs sont fournis dans le but de donner des renseignements concernant les attentes actuelles de la direction et les plans au sujet de l'avenir. Les énoncés prospectifs sont généralement reconnaissables par l'utilisation des termes « pouvoir », « devoir », « continuer », « s'attendre à », « anticiper », « estimer », « croire », « avoir l'intention de », « compter », « prévoir » ou « projeter », « planifier », « chercher à », « potentiel », « prévisions », « perspectives », « cibles », « stratégie », « classe mondiale », « de haut niveau », « transformateur », « suspension », « arrêt », « rendement supérieur », « rendement supérieur à ses actionnaires », « couverture », « supérieur », y compris dans une tournure négative des variantes de ces termes ou une terminologie comparable. Les énoncés prospectifs s'appuient nécessairement sur un certain nombre d'estimations et d'hypothèses qui, bien que jugées raisonnables par la direction, sont, de par leur nature, assujetties à d'importantes incertitudes et éventualités d'ordre commercial, économique et concurrentiel. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. La Société met en garde le lecteur que de tels énoncés prospectifs comportent des risques, des incertitudes et d'autres facteurs pouvant entraîner des écarts considérables entre les résultats financiers, le rendement ou les réalisations réels d'IAMGOLD et les prévisions des résultats, du rendement ou des réalisations futurs, exprimés ou sous-entendus par ces énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne constituent en aucun cas une garantie des résultats futurs. Ces risques, incertitudes et autres facteurs comprennent, sans s'y limiter, les fluctuations du cours mondial de l'or, du cuivre, de l'argent ou de certaines autres marchandises (comme le diesel et l'électricité) ; les fluctuations du dollar américain et des autres monnaies, des taux d'intérêt ou des taux d'emprunt de l'or ; les risques découlant de la détention d'instruments dérivés ; les niveaux de liquidités et des sources de financement ; l'accès aux marchés financiers et au financement ; les régimes fiscaux miniers ; la capacité à réussir l'intégration des actifs acquis ; l'évolution des lois, des politiques ou de l'économie des États dans lesquels la Société exerce des activités ; les difficultés opérationnelles ou techniques pouvant survenir dans le cadre des activités d'exploitation et de mise en valeur, y compris les problèmes géotechniques et la sismicité, comme l'événement sismique survenu à la mine Westwood le 30 octobre 2020 ; les lois et la réglementation régissant la protection de l'environnement ; les relations de travail ; la disponibilité et les coûts supérieurs associés aux intrants miniers et à la main-d'œuvre ; les négociations de nouvelles conventions collectives raisonnables pourraient ne pas être fructueuses, auquel cas une grève ou un arrêt de travail pourrait être déclenché, ce qui aurait une incidence néfaste considérable sur les résultats et la situation financière de la Société ; la nature spéculative de la prospection et de la mise en valeur, notamment les risques d'épuisement graduel des réserves ou la diminution de leur teneur ; l'évolution défavorable des cotes de crédit de la Société ; les contestations relatives aux titres de propriété, surtout dans le cas des propriétés non mises en valeur ; la capacité de livrer de l'or conformément aux accords de paiements anticipés sur la vente à terme d'or ; le droit des parties de mettre fin aux accords de paiements anticipés sur la vente à terme d'or dans certains cas ; l'incapacité d'appliquer une hausse du cours de l'or excédant le plafond d'une opération à fourchette de taux (tunnel) conclue dans le cadre d'un accord de paiement anticipé sur la vente à terme d'or, comme l'opération à fourchette de taux conclue relativement à l'or vendu à terme en janvier 2019 ; les conséquences opérationnelles potentielles directes ou indirectes découlant de maladies contagieuses ou de pandémies, comme l'épidémie de la COVID-19 ; et les risques associés à la prospection, à la mise en valeur et à l'activité minière. La Société peut également faire l'objet de litiges et être exposée aux risques juridiques et politiques. Les risques et incertitudes inhérents à tous les projets et activités d'IAMGOLD incluent l'inexactitude des estimations des réserves et des ressources, de la récupération métallurgique, des coûts en capital, des coûts d'exploitation et du prix futur de l'or. Les projets de prospection et de mise en valeur n'ont aucun historique d'exploitation à partir duquel il est possible d'établir une estimation des flux de trésorerie futurs. Les coûts en immobilisations et le temps requis pour mettre en valeur de nouvelles mines ou autres projets sont considérables, et des changements dans les coûts ou l'échéancier de construction peuvent avoir une incidence sur la rentabilité du projet. Les coûts réels et le rendement économique pourraient différer considérablement des estimations d'IAMGOLD ou IAMGOLD pourrait ne pas obtenir les approbations gouvernementales nécessaires à la poursuite de la mise en valeur, du développement ou de l'exploitation d'un projet.

Pour obtenir une analyse détaillée des risques auxquels la Société est confrontée et qui peuvent faire en sorte que les résultats financiers, la performance opérationnelle ou les réalisations réelles d'IAMGOLD et les prévisions des résultats, de la performance opérationnelle ou des réalisations futures, exprimées ou sous-entendues par ces énoncés prospectifs et que les énoncés prospectifs diffèrent de façon importante, se reporter à la plus récente notice annuelle de la Société déposée auprès des commissions des valeurs mobilières canadiennes sur le site www.sedar.com, et aussi dans le formulaire 40-F (Form 40-F) déposé auprès de la « United States Securities and Exchange Commission » sur le site www.sec.gov/edgar.shtml. Les risques décrits dans la notice annuelle (déposée et consultable sur les sites www.sedar.com et www.sec.gov/edgar.shtml et également disponible sur demande auprès de la Société) sont intégrés par renvoi au présent communiqué de presse.

La Société ne s'engage nullement à mettre à jour publiquement ou à diffuser toute révision de ces énoncés prospectifs résultant de nouvelles informations, des événements futurs ou autres sauf si les lois l'exigent.

MESURES DE RENDEMENT HORS PCGR

IAMGOLD utilise certaines mesures de rendement hors PCGR dans son rapport de gestion qui sont décrites dans la section suivante.

TRÉSORERIE NETTE PROVENANT DES ACTIVITÉS D'EXPLOITATION AVANT LES VARIATIONS DU FONDS DE ROULEMENT

IAMGOLD fait référence aux mesures de rendement hors PCGR pour la trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement. Plusieurs facteurs peuvent rendre le fonds de roulement volatil, notamment une accumulation ou une diminution des stocks et des modifications dans les plans miniers. La direction croit qu'en excluant ces éléments, cette mesure hors PCGR donne aux investisseurs la capacité de mieux évaluer la performance du flux de trésorerie d'IAMGOLD.

La trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement ne possède pas de signification normalisée prévue par les IFRS et il est peu probable qu'elle se compare à des mesures similaires présentées par d'autres émetteurs ; elle ne doit pas être envisagée hors contexte ni remplacer les mesures de rendement établies conformément aux IFRS.

Le tableau suivant fournit un rapprochement de la trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement par rapport à la trésorerie nette provenant des activités d'exploitation.

  Trois mois terminés le
31 décembre
Exercices terminés le
31 décembre
(en millions de $, sauf indication contraire) 2020 2019 2018 2020 2019 2018
Trésorerie nette provenant des activités d'exploitation   128,7 $   262,5 $   23,1 $   347,6 $   363,0 $   191,1 $
Ajustement des éléments hors trésorerie de fonds de roulement et des empilements de minerai non courants            
Créances et autres actifs courants 4,5   (8,4)   10,3   24,4   (12,3)   11,9  
Stocks et empilements de minerai non courants (13,3)   9,5   27,6   3,4   22,2   87,8  
Fournisseurs et autres créditeurs (11,9)   (37,4)   (5,3)   (7,3)   (5,4)   (2,4)  
Trésorerie nette provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement   108,0 $   226,2 $   55,7 $   368,1 $   367,5 $   288,4 $

 

MARGE SUR L'OR

Le communiqué de presse d'IAMGOLD fait référence à la marge sur l'or par once, une mesure de rendement hors PCGR, afin de fournir aux investisseurs des renseignements sur les mesures de rendement utilisées par la direction pour surveiller la performance de ses mines aurifères. Cette information permet à la direction d'évaluer la performance des mines aurifères par rapport au plan et aux périodes précédentes, ainsi que de mesurer l'efficacité et l'efficience générale de l'ensemble de ses exploitations aurifères.

Lors des périodes de volatilité des prix de l'or, la rentabilité varie en raison des modifications dans les teneurs de coupure. La décision de modifier la teneur de coupure entraînera généralement une augmentation du total des coûts décaissés par once, mais il est tout aussi important d'indiquer que les marges sur l'or changent dans une proportion similaire. Bien que le traitement du minerai à plus basse teneur signifie que moins d'or est traité à une période donnée, à long terme cela permettra à IAMGOLD d'optimiser la production d'or rentable et ainsi de maximiser le rendement sur investissement total d'IAMGOLD sur la durée de vie de la mine pour maximiser la valeur totale de l'actif à l'avenir. En même temps, les équipes des sites d'exploitation cherchent à atteindre la meilleure performance possible en termes de coût par tonne extraite, de coût par tonne traitée et de coûts indirects.

La marge sur l'or par once ne possède pas de signification normalisée prévue par les IFRS et il est peu probable qu'elle se compare à des mesures similaires présentées par d'autres émetteurs ; elle ne doit pas être envisagée hors contexte ni remplacer les mesures de rendement établies conformément aux IFRS.

  Trois mois terminés le
31 décembre
Exercices terminés le
31 décembre
($/once d'or) 2020 2019 2018 2020 2019 2018
Prix moyen réalisé de l'or1   1 865 $   1 480 $   1 233 $   1 778 $   1 397 $   1 270 $
Total des coûts décaissés2,3 998   944   792   984   907   783  
Marge sur l'or   867 $   536 $   441 $   794 $   490 $   487 $

 

1 Se reporter à la page 36 du rapport de gestion d'IAMGOLD (en anglais seulement) pour le calcul.
2 Se reporter à la page 38 du rapport de gestion d'IAMGOLD (en anglais seulement) pour le calcul.
3 Comprend Essakane, Rosebel et Westwood en fonction de la proportion attribuable.

 

FLUX DE TRÉSORERIE DISPONIBLE PROVENANT DES SITES D'EXPLOITATION MINIÈRE

Le flux de trésorerie disponible provenant des sites d'exploitation minière est une mesure de rendement hors PCGR calculé à partir des activités des sites d'exploitation minière déduction faite des coûts en immobilisations corporelles relatives au site minier. IAMGOLD croit que cette mesure est utile aux investisseurs pour évaluer la capacité d'IAMGOLD d'exploiter ses sites miniers sans avoir à emprunter ou utiliser la trésorerie existante.

Le flux de trésorerie disponible provenant des sites d'exploitation minière ne possède pas de signification normalisée prévue par les IFRS et il est peu probable qu'elle se compare à des mesures similaires présentées par d'autres émetteurs ; il ne doit pas être envisagé hors contexte ni remplacer les mesures de rendement établies conformément aux IFRS.

  Trois mois terminés le
31 décembre
Exercices terminés le
31 décembre
(en millions de $, sauf indication contraire) 2020 2019 2018 2020 2019 2018
Trésorerie nette provenant des activités d'exploitation   128,7 $   262,5 $   23,1 $   347,6 $   363,0 $   191,1 $
Éléments ajustés :            
Flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation utilisés aux fins d'activités non liées à la mine 10,8   (153,9)   15,9   78,3   (87,9)   95,3  
Flux de trésorerie provenant des sites miniers en exploitation   139,5 $   108,6 $   39,0 $   425,9 $   275,1 $   286,4 $
             
Investissement dans les immobilisations corporelles   106,4 $   61,4 $   95,4 $   292,7 $   251,4 $   300,9 $
Éléments ajustés :            
Coûts en immobilisations liés aux projets de mise en valeur et au siège social (44,6)   (7,9)   (5,2)   (90,0)   (35,0)   (22,9)  
Coûts en immobilisations liés aux sites miniers en exploitation   61,8 $   53,5 $   90,2 $   202,7 $   216,4 $   278,0 $
             
Flux de trésorerie disponible provenant des sites d'exploitation minière   77,7 $   55,1 $   (51,2) $   223,2 $   58,7 $   8,4 $


PRIX MOYEN RÉALISÉ DE L'OR PAR ONCE VENDUE

Le prix moyen réalisé de l'or par once vendue permet à la direction de mieux comprendre le prix moyen réalisé de l'or vendu pour chaque période de présentation de l'information financière, déduction faite de l'incidence des produits non aurifères et des crédits de sous-produits.

Le prix moyen réalisé de l'or par once vendue ne possède pas de signification normalisée prévue par les IFRS et il est peu probable qu'il se compare à des mesures similaires présentées par d'autres émetteurs ; il ne doit pas être envisagé hors contexte ni remplacer les mesures de rendement établies conformément aux IFRS.

Le tableau suivant fournit un rapprochement entre le prix moyen réalisé de l'or par once vendue et les produits selon les états financiers consolidés.

  Trois mois terminés le
31 décembre
Exercices terminés le
31 décembre
(en millions de $, sauf indication contraire) 2020 2019 2018 2020 2019 2018
Activités poursuivies            
Produits   347,5 $   293,4 $   274,3 $   1 241,7 $   1 065,3 $   1 111,0 $
Produits de redevances -   -   (0,1)   -   -   (0,4)  
Crédits de sous-produits et autres produits (0,6)   (0,9)   (1,0)   (3,1)   (2,4)   (3,7)  
Produits   346,9 $   292,5 $   273,2 $   1 238,6 $   1 062,9 $   1 106,9 $
Ventes (milliers d'onces) 185   198   222   696   761   872  
Prix moyen réalisé de l'or par once 1,2, 3 ($/once)   1 865 $   1 480 $   1 233 $   1 778 $   1 397 $   1 270 $

 

1 Le prix moyen réalisé de l'or par once vendue pourrait ne pas correspondre aux montants présentés dans ce tableau pour des raisons d'arrondissement.
2 Le prix moyen réalisé de l'or par once vendue comprend Essakane, Rosebel et Westwood sur une base attribuable.
3 Une portion des ventes d'Essakane était en euro et a subl l'influence du change euro / $ US..

 

PROFIT NET (PERTE NETTE) RAJUSTÉ ATTRIBUABLE AUX PORTEURS DE CAPITAUX PROPRES

Le profit net (perte nette) rajusté attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD et le profit net (la perte nette) rajusté attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD par action sont des mesures de rendement hors PCGR. La direction estime que ces mesures reflètent mieux la performance d'IAMGOLD pour la période courante et présentent une meilleure indication de la performance prévue des périodes futures. Ces mesures sont utilisées à l'interne par IAMGOLD pour évaluer la performance de ses exploitations sous-jacentes et pour l'aider dans sa planification et ses projections des futurs résultats d'exploitation. Par conséquent, IAMGOLD croit que ces mesures sont aussi utiles aux investisseurs pour évaluer la performance fondamentale d'IAMGOLD. Ces mesures servent à fournir des renseignements supplémentaires, mais il est peu probable que celles-ci soient comparables aux mesures semblables présentées par d'autres émetteurs. Ces mesures n'ont pas de signification normalisée prévue par les IFRS ; elles ne doivent pas être envisagées hors contexte ni remplacer les mesures de rendement établies conformément aux IFRS. Le profit net (perte nette) rajusté attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD représente le profit net (perte nette) attribuable aux porteurs de capitaux propres exception faite de certaines incidences, nettes d'impôts, comme des changements dans l'estimation des obligations liées à la mise hors service d'immobilisations des sites fermés, un gain non réalisé ou une perte non réalisée sur instruments dérivés et bons de souscription non couverts, des reprises de pertes de valeur, une dépréciation d'actifs et une perte (gain) de change. Ces mesures ne représentent pas nécessairement le profit net (perte nette) ou les flux de trésorerie établis conformément aux IFRS.

Le tableau suivant fournit un rapprochement du profit (perte) avant les charges d'impôts et les participations ne donnant pas le contrôle selon les états consolidés des résultats (perte), et de la perte nette rajustée attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD.

  Trois mois terminés le
31 décembre
Exercices terminés le
31 décembre
(en millions de $, sauf indication contraire) 2020 2019 2018 2020 2019 2018
Profit (perte) provenant des activités poursuivies avant les impôts sur les résultats et les participations ne donnant pas le contrôle 84,9 $ (274,6) $ (19,0) $ 98,8 $ (328,3) $ 15,1 $
Éléments ajustés :            
Perte sur le remboursement de billets de premier rang de 7 % -   -   -   22,5   -   -  
Perte (gain) non réalisée sur les dérivés incorporés - options de paiement anticipé sur les billets de premier rang de 7 % (4,2)   4,1   2,1   7,8   (11,3)   6,1  
Perte (gain) non réalisée sur les dérivés incorporés - accord d'achat d'énergie de Rosebel (3,6)   -   -   23,3   -   -  
Perte (gain) réalisée et non réalisée sur les bons de souscription et la valeur temps des dérivés -   (2,6)   (1,2)   12,4   (4,1)   3,0  
Gain sur la création de la société non constituée en société de Rosebel -   -   -   (16,9)   -   -  
Gain sur la vente de la participation dans la propriété Borosi Est -   -   -   (4,1)   -   -  
Coûts d'arrêt temporaire à Rosebel -   -   -   16,0   -   -  
Dépenses liées à la COVID-19, déduction faite de la subvention1 4,2   -   -   22,0   -   -  
Estimation révisée du règlement de la taxe d'eau -   -   -   7,2   -   -  
Coûts de surveillance et maintien à Westwood2 14,6   -   -   19,8   -   -  
Ajustement pour amortissement et dépréciation d'actifs 1,0   0,6   1,6   2,0   10,7   17,9  
Perte (gain) de change (3,4)   (3,5)   4,1   (2,2)   4,1   13,6  
Pertes de valeur, nettes des reprises (45,8)   275,3   -   (45,8)   287,8   -  
Changements dans l'estimation des obligations liées à la mise hors service d'immobilisations des sites fermés 6,1   18,8   8,8   6,1   21,0   7,3  
Normalisation des coûts -   -   -   -   29,5   -  
Coûts de restructuration -   -   -   -   3,2   -  
Reprise de pertes de valeur liées aux empilements -   (15,9)   -   -   (15,6)   -  
  (31,1)   276,8   15,4   70,1   325,3   47,9  
Profit (perte) rajusté provenant des activités poursuivies avant les impôts sur les résultats et les participations ne donnant pas le contrôle 53,8   2,2   (3,6)   168,9   (3,0)   63,0  
Impôts sur les résultats (16,9)   (16,5)   (18,3)   (44,1)   (30,4)   (38,0)  
Impôt sur l'écart conversion de change des soldes d'impôt différés sur les résultats (18,0)   5,1   3,1   (12,1)   3,1   (1,0)  
Incidence fiscale sur les éléments ajustés 9,2   25,7   0,2   (8,8)   14,9   (2,2)  
Participations ne donnant pas le contrôle (9,0)   (12,7)   (2,2)   (16,2)   (14,6)   (8,5)  
Profit net (perte nette) rajusté provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD 19,1 $ 3,8 $ (20,8) $ 87,7 $ (30,0) $ 13,3 $
Profit net (perte nette) rajusté provenant des activités poursuivies attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD ($/action) 0,04 $ 0,01 $ (0,04) $ 0,19 $ (0,06) $ 0,03 $
Comprend les activités abandonnées :            
Profit net (perte nette) provenant des activités abandonnées attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD, déduction faite de l'impôt 4,1 $ (50,1) $ 4,7 $ 4,1 $ (39,3) $ 3,2 $
Éléments ajustés :            
Gain sur la vente de Sadiola (4,1)   -   -   (4,1)   -   -  
Perte de valeur comprise dans la perte nette provenant des participations dans les coentreprises constituées en personne morale -   36,3   -   -   36,3   -  
Perte de valeur de la participation dans Sadiola -     -   -   9,4   -  
Perte au titre de la participation dans Yatéla -   -   -   -   5,3   -  
Dépréciation des créances -   -   -   -   -   10,9  
Coûts associés aux licenciements à une coentreprise -   -   -   -   -   2,4  
  - $ (4,4) $ 4,7 $ - $ 11,7  $ 16,5 $
Profit net (perte nette) rajusté, y compris les activités abandonnées attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD 19,1 $ (0,6) $ (16,1) $ 87,7 $ (18,3) $ 29,8 $
Profit net (perte nette) rajusté, y compris les activités abandonnées attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD ($/action) 0,04 $ - $ (0,03) $ 0,19 $ (0,04) $ 0,06 $
Moyenne pondérée de base du nombre d'actions ordinaires en circulation (millions) 474,7   468,4   466,6   472,6
468,0   466,5  

 

1 Les coûts liés à la COVID-19 concernent les coûts additionnels engagés en raison de l'incidence de la COVID-19 sur les exploitations d'IAMGOLD. En particulier les coûts supplémentaires relatifs à la main-d'œuvre, au transport, à la santé et sécurité et aux nouvelles mesures et processus opérationnels mis en place pour gérer l'incidence de la COVID-19. Les coûts engagés relativement à la COVID-19 au quatrième trimestre et pour l'exercice 2020 qui s'élevaient respectivement à 4,2 millions $ et 22,0 millions $ sont présentés, déduction faite de la subvention totale reçue par IAMGOLD respectivement de néant et de 5,4 millions $
2 Les coûts de surveillance et maintien ne comprennent pas la subvention de 1,2 million $ reçue par IAMGOLD, comprise dans les coûts liés à la COVID-19, déduction faite de la subvention.
3 Ajustements ajoutés pour les périodes débutant au premier trimestre de 2018.

 

Après le rajustement dans le profit net des éléments considérés non représentatifs des activités principales d’IAMGOLD ou non indicatives des activités futures, IAMGOLD a ajusté le profit net attribuable aux porteurs de capitaux propres d’IAMGOLD au quatrième trimestre et pour l’exercice 2020 respectivement de 19,0 millions $ et de 87,7 millions $.

TOTAL DES COÛTS DÉCAISSÉS PAR ONCE D'OR PRODUITE

Le communiqué de presse d'IAMGOLD fait référence au total des coûts décaissés par once produite, une mesure de rendement hors PCGR qui fournit aux investisseurs des renseignements importants sur les mesures de rendement utilisées par la direction pour surveiller sa performance. Cette information est utilisée pour mesurer le rendement des mines d'or exploitantes comparativement aux prévisions et aux périodes antérieures ainsi que leur efficacité générale.

Le total des coûts décaissés est calculé conformément à une norme établie par le Gold Institute, ancienne association internationale de fournisseurs d'or et de produits aurifères qui comprenait les principaux producteurs aurifères en Amérique du Nord. Même si le Gold Institute a cessé ses activités en 2002, la mesure qu'il a établie est toujours utilisée pour présenter les coûts décaissés de production d'or en Amérique du Nord. L'adoption de cette norme est volontaire, et les façons de mesurer les coûts présentés dans le présent document pourraient différer des mesures de coûts présentées par d'autres entreprises qui utilisent des mesures similaires. Les coûts comprennent les coûts d'exploitation minière d'un site, y compris l'extraction, le traitement, l'administration, les redevances et les taxes sur la production, ainsi que les gains ou les pertes réalisés sur instruments dérivés, mais ne comprennent pas l'amortissement, les coûts de réhabilitation, les coûts en immobilisation, ni les coûts de prospection et d'évaluation. Ces coûts sont ensuite divisés par le nombre d'onces d'or produites attribuables par les sites miniers en production commerciale d'IAMGOLD pour arriver au total des coûts décaissés par once produite.

IAMGOLD présente cette mesure pour les mines Essakane, Rosebel et Westwood.

La mesure, au même titre que les produits, est considérée comme l'un des indicateurs clés de la capacité d'une entreprise à générer des profits d'exploitation et un flux de trésorerie provenant de ses exploitations minières. Le total des coûts décaissés ne possède pas de signification normalisée prévue par les IFRS et il est peu probable qu'elle se compare à des mesures similaires présentées par d'autres émetteurs ; elle ne doit pas être envisagée hors contexte ni remplacer les mesures de rendement établies conformément aux IFRS. Ces mesures ne représentent pas nécessairement le profit net ou le flux de trésorerie lié aux activités d'exploitation, comme défini par les normes IFRS.

Le tableau suivant fournit un rapprochement du total des coûts décaissés par once produite pour les mines aurifères par rapport aux coûts des ventes, excluant la charge d'amortissement selon les états financiers consolidés.

  Trois mois terminés le
31 décembre
Exercices terminés le
31 décembre
(en millions de $, sauf indication contraire) 2020 2019 2018 2020 2019 2018
Total des coûts décaissés            
Coût des ventes1, excluant la charge d'amortissement 193,9 $ 179,4 $ 186,1 $ 734,7 $ 720,6 $ 708,7 $
Ajustements pour :            
Crédit de sous-produits, exclu du coût des ventes (0,6)   (0,9)   (0,4)   (3,1)   (2,4)   (2,2)  
Variation dans les stocks (0,5)   (4,1)   4,1   5,0   5,2   7,5  
Estimation révisée du règlement de la taxe d'eau -   -   -   (7,2)   -   -  
Valeur temps des dérivés -   -   -   (9,8)   -   -  
Reprise de pertes de valeur liées aux empilements -   15,9   -   -   15,9   -  
Normalisation des coûts -   -   -   -   (20,9)   -  
Autres coûts d'exploitation minière (10,3)   (9,1)   (7,7)   (28,3)   (25,8)   (26,2)  
Coût attribué aux participations ne donnant pas le contrôle2 (13,6)   (12,0)   (11,7)   (49,0)   (48,3)   (44,9)  
  (25,0) $ (10,2) $ (15,7) $ (92,4) $ (76,3) $ (65,8) $
             
Total des coûts décaissés3 168,9 $ 169,2   $ 170,4 $ 642,3 $ 644,3 $ 642,9 $
Total de la production aurifère attribuable (milliers d'onces) 169   179   216   653   710   821  
Total des coûts décaissés3,4 ($/once) 998 $ 944 $ 792 $ 984 $ 907 $ 783 $

 

1 Comme décrit à la note 38 des états financiers annuels consolidés d'IAMGOLD.
2 Les ajustements à la consolidation d'Essakane (90 %) et Rosebel (95 %) en fonction de leur proportion attribuable du coût des ventes.
3 Comprend Essakane, Rosebel et Westwood en fonction de la proportion attribuable.
4 Le total des coûts décaissés par once produite pourrait ne pas correspondre aux montants présentés dans ce tableau pour des raisons d'arrondissement.

 

COÛTS DE MAINTIEN TOUT INCLUS PAR ONCE VENDUE

IAMGOLD croit que, même si elle est pertinente, la mesure du total des coûts décaissés couramment utilisée dans l'industrie aurifère ne rend pas compte des coûts de maintien engagés dans la production d'or et ne présente pas, par conséquent, un portrait complet de la performance opérationnelle d'IAMGOLD ou de sa capacité à générer un flux de trésorerie disponible provenant de ses exploitations courantes. Pour ces raisons, les membres du World Gold Council (« WGC ») ont défini une mesure des coûts de maintien tout inclus qui représente mieux les coûts associés à la production d'or. Créé en 1987, le WGC est une association à but non lucratif qui promeut l'utilisation de l'or et dont les membres sont d'importantes sociétés aurifères mondiales.

La mesure des coûts de maintien tout inclus (« CMTI ») par once vendue répond mieux aux besoins des analystes, des investisseurs et des autres parties prenantes d'IAMGOLD pour évaluer sa performance opérationnelle et sa capacité à générer un flux de trésorerie disponible. La définition des CMTI, sur une base attribuable, commence par les coûts des ventes, déduction faite de la charge d'amortissement, et comprend les coûts en immobilisations de maintien, les coûts de maintien de prospection et d'évaluation, les charges d'amortissement, la portion de maintien des paiements du principal, les charges d'amortissement et de désactualisation de réhabilitation environnementale, et les crédits de sous-produits et les frais généraux et administratifs. Sont classées dans les coûts en immobilisations de maintien, les dépenses nécessaires pour maintenir les activités existantes, y compris les frais de découverture incorporés, les coûts de développement minier souterrain liés aux secteurs de production, le remplacement en cours d'équipement minier et des pièces de rechange, les résidus et les autres installations, les coûts de prospection incorporés à proximité des mines et les autres coûts incorporés.

Cette mesure cherche à représenter le coût inhérent à la vente d'or provenant des exploitations et n'inclut donc pas les coûts en immobilisations attribuables à la mise en valeur des projets ou à l'expansion minière, les coûts de prospection primaire, les versements d'impôts sur les résultats, le fonds de roulement défini comme les actifs courants moins les passifs courants (hormis les ajustements des stocks), les éléments requis pour normaliser le profit, les frais d'intérêts ou les paiements de dividendes.

Par conséquent, cette mesure n'est pas représentative de toutes les dépenses en trésorerie d'IAMGOLD ni de sa rentabilité générale. Le calcul des CMTI par once vendue est basé sur la participation attribuable d'IAMGOLD dans les ventes générées par ses mines aurifères. L'utilisation de la présentation de la participation attribuable est un moyen plus juste et exact de mesurer le rendement économique que l'utilisation d'une base consolidée. IAMGOLD présente les mesures de CMTI par once vendue sur une base des ventes attribuables, comparativement au total des coûts décaissés présenté actuellement, qui est sur une base de production attribuable.

IAMGOLD présente cette mesure en incluant et en excluant une déduction pour les crédits de sous-produits pour les mines Essakane, Rosebel et Westwood.

Les CMTI ne possèdent pas de signification normalisée prévue par les IFRS et il est peu probable qu'ils se comparent à des mesures similaires présentées par d'autres émetteurs ; ils ne doivent pas être envisagés hors contexte ni remplacer les mesures de rendement établies conformément aux IFRS. Cette mesure ne représente pas nécessairement le profit net ou le flux de trésorerie lié aux activités d'exploitation, comme défini par les normes IFRS.

  Trois mois terminés le
31 décembre
Exercices terminés le
31 décembre
(en millions de $) attribuables, sauf indication contraire) 2020 2019 2018 2020 2019 2018
CMTI            
Coût des ventes1, excluant la charge d'amortissement 179,4 $ 167,6 $ 174,1 $ 682,4 $ 671,2 $ 661,8 $
Coûts en immobilisations de maintien1 25,2   21,0   48,9   73,9   89,8    158,4  
Paiements du principal de maintien 1,5   1,3   -   5,8   4,5   -  
Crédit de sous-produits, exclu du coût des ventes (0,5)   (1,0)   (0,4)   (3,0)   (2,4)   (2,1)  
Estimation révisée du règlement de la taxe d'eau -   -   -   (6,5)   -   -  
Valeur temps des dérivés -   -   -   (10,5)   -   -  
Frais généraux et administratifs2 14,5   10,6   11,4   45,1   40,6   41,4  
Charges d'amortissement et de désactualisation de réhabilitation environnementale 2,1   2,0   1,8   8,1   8,6   7,7  
Normalisation des coûts -   -   -   -   (20,5)   -  
Reprise de pertes de valeur liées aux empilements -   14,4   -   -   14,4   -  
  222,2 $ 215,9 $ 235,8 $ 795,3 $ 806,2 $ 867,2 $
             
Ventes d'or attribuables (milliers d'onces) 172   184   206   646   707   812  
CMTI4,5 ($/once) 1 294 $ 1 175 $ 1 141 $ 1 232 $ 1 141 $ 1 068 $
CMTI excluant le crédit de sous-produits4,5 ($/once) 1 298 $ 1 180 $ 1 144 $ 1 236 $ 1 144 $ 1 070 $

 

1 Comprend les montants attribuables d'Essakane et Rosebel respectivement de 90 % et de 95 %. Se reporter à la note 38 des états financiers annuels consolidés pour obtenir le coût des ventes de toutes les mines aurifères sur une base à 100 % et se reporter au tableau des coûts en immobilisations du rapport de gestion (en anglais seulement) à la page 15 pour obtenir les coûts en immobilisations de maintien de 2020 sur une base à 100 %.
2 Les frais généraux et administratifs excluent la charge d'amortissement.
3 Comprend Essakane, Rosebel et Westwood en fonction de la proportion attribuable.
4 Le calcul des CMTI par once vendue pourrait ne pas correspondre aux montants présentés dans ce tableau pour des raisons d'arrondissement.

 

ÉTATS CONSOLIDÉS DE LA SITUATION FINANCIÈRE

(En millions de dollars américains) 31 décembre
2020
31 décembre
2019
Actifs    
Actifs courants    
Trésorerie et équivalents de trésorerie 941,5 $ 830,6 $
Placements à court terme 6,0   6,1  
Créances et autres actifs courants 120,7   72,2  
Stocks 327,3   308,5  
Actifs classés comme étant détenus en vue de la vente -   45,6  
  1 395,5   1 263,0  
Actifs non courants    
Participation dans une entreprise associée 9,0   10,0  
Immobilisations corporelles 2 362,0   2 239,6  
Actifs de prospection et d'évaluation 54,8   42,2  
Trésorerie affectée 38,6   28,1  
Stocks 198,3   223,2  
Autres actifs 96,1   56,0  
  2 758,8   2 599,1  
  4 154,3 $ 3 862,1 $
Passifs et capitaux propres    
Passifs courants    
Fournisseurs et autres créditeurs 244,7 $ 211,9 $
Impôts sur les résultats à payer 29,6   12,8  
Portion courante des provisions 6,7   4,8  
Portion courante des obligations locatives 18,0   13,4  
Portion courante des passifs dérivés 9,4   -  
Portion courante de la dette à long terme 7,9   4,6  
Passifs classés comme étant détenus en vue de la vente 18,5   18,5  
  334,8   266,0  
Passifs non courants    
Passifs d'impôts différés sur les résultats 168,8   180,6  
Provisions 388,0   374,6  
Obligations locatives 48,8   45,4  
Passifs dérivés 25,9   2,3  
Dette à long terme 458,7   403,9  
Produits différés 179,8   170,5  
Autres passifs 4,0   -  
  1 274,0   1 177,3  
  1 608,8   1 443,3  
Capitaux propres    
Capitaux propres attribuables aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD    
Actions ordinaires 2 710,8   2 686,8  
Surplus d'apport 60,6   54,0  
Déficit cumulé (307,9)   (350,2)  
Cumul des autres éléments du résultat global (perte) (5,3)   (44,5)  
  2 458,2   2 346,1  
Participations ne donnant pas le contrôle 87,3   72,7  
  2 545,5   2 418,8  
Engagements et éventualités    
Événements postérieurs    
  4 154,3 $ 3 862,1 $

 

ÉTATS CONSOLIDÉS DES RÉSULTATS (PERTE)

  (Non audités)
Trois mois terminés le
31 décembre
Exercices terminés le
31 décembre
(En millions de dollars américains, sauf les données par action) 2020 2019 2020 2019
Activités poursuivies        
Produits 347,5 $ 293,4 $ 1 241,7 $ 1 065,3 $
Coût des ventes 263,5   252,3   991,4   995,7  
Profit brut 84,0   41,1   250,3   69,6  
Frais généraux et administratifs (15,1)   (11,1)   (46,8)   (42,0)  
Coûts de prospection (8,8)   (7,3)   (27,9)   (34,5)  
Pertes de valeur, nettes de la reprise 45,8   (275,3)   45,8   (287,8)  
Autres charges (27,3)   (23,3)   (76,0)   (43,4)  
Profit (perte) provenant des exploitations 78,6   (275,9)   145,4   (338,1)  
Part de la perte nette provenant de la participation dans une entreprise associée, nette d'impôts (0,3)   (0,2)   (1,6)   (1,4)  
Frais financiers (6,0)   (4,3)   (23,3)   (14,4)  
Gain (perte) de change 3,4   3,5   2,2   (3,5)  
Produits d'intérêts, gains sur instruments dérivés et autres placements (pertes) 9,2   2,3   (23,9)   29,1  
Profit (perte) avant les impôts sur les résultats 84,9   (274,6)   98,8   (328,3)  
Impôts sur les résultats (16,9)   (16,5)   (44,1)   (30,4)  
Profit net (perte nette) provenant des activités poursuivies 68,0   (291,1)   54,7   (358,7)  
Profit net (perte nette) provenant des activités abandonnées 4,1   (50,1)   4,1   (39,3)  
Profit net (perte nette) 72,1 $ (341,2) $ 58,8 $ (398,0) $
Profit net (perte nette) provenant des activités poursuivies attribuable aux :        
Porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD Corporation 59,0 $ (303,8) $ 38,5 $ (373,3) $
Participations ne donnant pas le contrôle 9,0   12,7   16,2   14,6  
Profit net (perte nette) provenant des activités poursuivies 68,0 $ (291,1) $ 54,7 $ (358,7) $
Profit net (perte nette) attribuable aux        
Porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD Corporation 63,1 $ (353,9) $ 42,6 $ (412,6) $
Participations ne donnant pas le contrôle 9,0   12,7   16,2   14,6  
Profit net (perte nette) 72,1 $ (341,2) $ 58,8 $ (398,0) $
Attribuable aux porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD Corporation        
         
Moyenne pondérée du nombre d'actions ordinaires en circulation
(en millions)
       
De base       474,7   468,4   472,6   468,0  
Diluée       480,5   468,4   478,0   468,0  
         
Profit (perte) par action de base et dilué provenant des activités poursuivies ($ par action) 0,12 $ (0,65) $ 0,08 $ (0,80) $
         
Profit (perte) par action de base et dilué provenant des activités abandonnées ($ par action) 0,01 $ (0,11) $ 0,01 $ (0,08) $
        (0,08) $
Profit (perte) de base et dilué par action ($ par action) 0,13 $ (0,76) $ 0,09 $ (0,88) $

 

ÉTATS CONSOLIDÉS DU RÉSULTAT GLOBAL (PERTE)

  (Non audités)
Trois mois terminés le
31 décembre
Exercices terminés le
31 décembre
(En millions de dollars américains) 2020 2019 2020 2019
Profit net (perte nette) 72,1 $ (341,2) $ 58,8 $ (398,0) $
Autres éléments du résultat global (perte), nets d'impôt sur les résultats        
Éléments qui ne seront pas reclassés en résultat (perte)        
Variation dans la réserve des variations de la juste valeur des titres négociables        
Variation nette non réalisée de la juste valeur des titres négociables 1,9   1,5   4,9   0,5  
Variation nette réalisée de la juste valeur des titres négociables -   (0,5)   (4,9)   (0,5)  
Incidence fiscale (0,4)   (0,1)   (0,3)   0,1  
  1,5   0,9   (0,3)   0,1  
Éléments qui pourraient être reclassés en résultat (perte)        
Variation dans la réserve des variations de la juste valeur des couvertures de flux de trésorerie        
Partie efficace de la variation de la juste valeur des couvertures de flux de trésorerie 32,3   3,8   18,8   5,3  
Valeur temps des contrats d'options exclus de la relation de couverture (0,2)   6,0   7,9   9,2  
Variation nette de la juste valeur des couvertures de flux de trésorerie reclassées en résultat (perte) 0,7   0,2   10,0   (1,4)  
Incidence fiscale (1,0)   (0,7)   0,2   (0,5)  
  31,8   9,3   36,9   12,6  
Écart de conversion cumulé 0,6   0,6   0,6   1,4  
  32,4   9,9   37,5   14,0  
Total des autres éléments du résultat global 33,9   10,8   37,2   14,1  
Résultat global (perte) 106,0 $ (330,4) $ 96,0 $ (383,9) $
         
Résultat global (perte) attribuable aux :        
Porteurs de capitaux propres d'IAMGOLD Corporation 97,0 $ (343,1) $ 79,8 $ (398,5) $
Participations ne donnant pas le contrôle 9,0   12,7   16,2   14,6  
Résultat global (perte) 106,0 $ (330,4) $ 96,0 $ (383,9) $
Résultat global (perte) provenant de :        
Activités poursuivies 101,9 $ (280,3) $ 91,9 $ (344,6) $
Activités abandonnées 4,1   (50,1)   4,1   (39,3)  
Résultat global (perte) 106,0 $ (330,4) $ 96,0 $ (383,9) $

 

ÉTATS CONSOLIDÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE

  (Non audités)
Trois mois terminés le
31 décembre
Exercices terminés le
31 décembre
(En millions de dollars américains) 2020 2019 2020 2019
Activités d'exploitation        
Profit net (perte nette) 72,1 $ (341,2) $ 58,8 $ (398,0) $
Perte nette provenant des mines fermées 6,6   19,2   7,4   27,4  
Profit net (perte nette) provenant des mines ouvertes 78,7   (322,0)   66,2   (370,6)  
Ajustements pour :        
Frais financiers 5,5   4,0   22,2   13,4  
Charge d'amortissement 73,9   73,5   268,0   276,6  
Pertes de valeur, nettes de la reprise (45,8)   275,3   (45,8)   287,8  
Dépréciation (reprise de la dépréciation) des stocks 2,3   (14,7)   5,7   (12,3)  
Perte (gain) sur dérivés (7,1)     53,0   (18,6)  
Impôts sur les résultats 16,9   16,5   44,1   30,4  
Gain sur la création de la société non constituée en société de Rosebel -   -   (16,9)   -  
Gain sur la vente de Sadiola (4,1)   -   (4,1)   -  
Perte sur le rachat de billets de premier rang de 7 % -   -   22,5   -  
Autres éléments hors trésorerie (1,5)   44,3   (0,2)   38,6  
Ajustements des éléments de trésorerie :        
Produits liés au paiement anticipé sur l'or -   169,8   -   169,8  
Dividendes de parties liées 8,2   -   8,2   2,1  
Règlement dérivés (1,9)   (0,2)   (16,4)   1,5  
Déboursés des obligations liées à la mise hors service d'immobilisations (0,1)   (0,1)   (0,3)   (0,3)  
Autre -     -   (0,7)  
Variations des éléments hors trésorerie du fonds de roulement et des empilements de minerai non courants 20,7   36,3   (20,5)   (4,5)  
Trésorerie provenant des activités d'exploitation, avant les impôts sur les résultats payés 145,7   282,7   385,7   413,2  
Impôts sur les résultats payés (16,4)   (19,3)   (35,9)   (47,9)  
Trésorerie nette provenant des activités d'exploitation liées aux mines ouvertes 129,3   263,4   349,8   365,3  
Trésorerie nette utilisée dans les activités d'exploitation liées aux mines fermées (0,6)   (0,9)   (2,2)   (2,3)  
Trésorerie nette provenant des activités d'exploitation 128,7   262,5   347,6   363,0  
Activités d'investissement liées aux mines ouvertes        
Investissement dans les immobilisations corporelles (105,8)   (60,2)   (292,1)   (248,1)  
Coûts d'emprunts incorporés (0,4)   (12,1)   (24,5)   (23,0)  
Disposition de placements à court terme (nette) -   10,9   -   112,3  
Investissement dans les actifs de prospection et d'évaluation (0,6)   (1,2)   (0,6)   (3,3)  
Produits sur la création de la société non constituée en société de Rosebel -   -   34,0   -  
Produits de la vente de Sadiola 25,0   -   25,0   -  
Autres activités d'investissement 3,8   (0,2)   12,0   12,3  
Trésorerie nette provenant des (utilisée dans les) activités d'investissement liées aux mines ouvertes (78,0)   (62,8)   (246,2)   (149,8)  
Trésorerie nette utilisée dans les activités d'investissement liées aux mines fermées -   -   -   -  
Trésorerie nette provenant des (utilisée dans les) activités d'investissement (78,0)   (62,8)   (246,2)   (149,8)  
Activités de financement liées aux mines ouvertes        
Intérêts payés (0,7)   (3,0)   (6,9)   (7,5)  
Paiement des obligations locatives (4,7)   (2,4)   (16,5)   (6,8)  
Dividendes payés à des participations ne donnant pas le contrôle -             -   (1,9)   (1,9)  
Produits reçus du prêt pour équipement -   -   10,9   23,3  
Remboursement du prêt pour équipement (1,9)   (1,2)   (6,2)   (2,3)  
Rachat de billets de premier rang de 7 % -   -   (421,3)   -  
Produits nets de l'émission de billets de premier rang -   -   443,6   -  
Actions ordinaires émises en échange de trésorerie pour l'exercice d'options d'achat d'actions -   -   5,0   -  
Autres activités de financement (1,0)   (0,8)   (4,7)   (3,1)  
Trésorerie nette provenant des activités de financement liées aux mines ouvertes (8,3)   (7,4)   2,0   1,7  
Trésorerie nette utilisée dans les activités de financement liées aux mines fermées (0,7)     (1,2)   (0,9)  
Trésorerie nette provenant des activités de financement (9,0)   (7,4)   0,8   0,8  
Incidence des variations des cours de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie 9,2   4,3   8,7   1,5  
Augmentation de la trésorerie et des équivalents de trésorerie 50,9   196,6   110,9   215,5  
Trésorerie et équivalents de trésorerie au début de l'exercice 890,6   634,0   830,6   615,1  
Trésorerie et équivalents de trésorerie, à la fin de l'exercice 941,5 $ 830,6 $ 941,5 $ 830,6 $


Personnes qualifiées

Les renseignements scientifiques et techniques concernant les activités de prospection contenues dans le présent communiqué sont préparés sous la supervision de Craig MacDougall, géologue professionnel, premier vice-président, Croissance, pour IAMGOLD, et sont revus et vérifiés par ce dernier. M. MacDougall est une personne qualifiée pour les besoins de la Norme canadienne 43-101.

Les estimations des ressources minérales contenues aux présentes ont été préparées selon les directives de la Norme canadienne 43-101, Information concernant les projets miniers et le Joint Ore Reserves Committee. Lisa Ragsdale, P. Geo. (directrice principale, Géologie minière, IAMGOLD Corporation), une « personne qualifiée » pour les besoins de la Norme canadienne 43-101, est responsable de la vérification et de l'approbation de toutes les estimations des ressources minérales dans les présentes au 31 décembre 2020. Philippe Chabot, ing. (directeur principal, Exploitation minière, IAMGOLD Corporation), une personne qualifiée pour les besoins de la Norme canadienne 43-101, est responsable de la vérification et de l'approbation de toutes les estimations des réserves minérales dans les présentes au 31 décembre 2020.

Au sujet d'IAMGOLD

IAMGOLD est une société minière de rang intermédiaire qui possède trois mines sur trois continents, notamment la mine Essakane au Burkina Faso, la mine Rosebel au Suriname, et la mine Westwood au Canada. À son solide éventail d'actifs stratégiques s'ajoutent le projet de mise en valeur Côté Gold au Canada, le projet de mise en valeur Boto au Sénégal, ainsi que des projets d'exploration primaire et à proximité des mines situées dans divers pays d'Afrique de l'Ouest, de l'Amérique du Sud et de l'Amérique du Nord. IAMGOLD cherche à devenir un producteur d'or de plus d'un million d'onces grâce à la réalisation de sa stratégie de croissance, qui comprend la mise en production de sa quatrième mine, Côté Gold.

IAMGOLD est déterminée à entretenir sa culture d'exploitation minière responsable observant des pratiques environnementales, sociales et de gouvernance. Elle emploie environ 5 000 personnes. L'engagement d'IAMGOLD à l'égard de Zéro Incident® se retrouve dans tous les aspects de ses activités. IAMGOLD fait partie des entreprises figurant sur l'indice JSI4.

Les titres d'IAMGOLD (www.iamgold.com) sont inscrits à la cote de la Bourse de Toronto (symbole « IMG ») et de la Bourse de New York (symbole « IAG »).

Pour de plus amples renseignements :

Indi Gopinathan, vice-présidente, Relations avec les investisseurs et Communications, IAMGOLD Corporation
Tél. : 416 360-4743 Cellulaire : 416 388-6883

Philip Rabenok, analyste principal, Relations avec les investisseurs, IAMGOLD Corporation
Tél. : 416 933-5783 Cellulaire : 647 967-9942

Sans frais : 1 888 464-9999 info@iamgold.com

Veuillez prendre note :

Vous pouvez obtenir une copie de ce communiqué de presse par télécopieur, par courriel, sur le site Web d'IAMGOLD à www.iamgold.com et sur le site Web de Newsfile à www.newsfilecorp.com. Vous pouvez obtenir tous les documents d'IAMGOLD sur le site www.sedar.com ou www.sec.gov

The English version of this news release is available at http://www.iamgold.com/.

To view the source version of this press release, please visit https://www.newsfilecorp.com/release/74769

info